BREST Bretagne Handball : le club de handball féminin de la pointe de Bretagne.

BREST Bretagne HANDBALL

31.01.17 | Cléopatre Darleux : « À Nice pour faire quelque chose »

Impériale face à Fehervar dimanche dernier, Cléopatre Darleux est satisfaite du mois de janvier effectué par le Brest Bretagne Handball mais regrette les absences forcées de certaines joueuses. Mercredi à Nice (20h30), face à son ancien club, elle est en tout cas convaincue qu’il y a quelque chose à faire.

« Cléo, on revient un peu sur ce match fou dimanche à l’Arena…
- C’était compliqué ! On était vraiment en difficulté presque tout le match, surtout en attaque. Quand on voit le résultat, on est très contentes parce qu’à 10 minutes de la fin, on ne savait plus trop quoi faire. C’est presque comme une victoire vu qu’on passe devant Fehervar au goal average particulier. C’est génial pour nous.

- Ce mois de janvier touche à sa fin et a été très chargé…
- Il y a eu beaucoup de choses, oui. Plein de matches, des déplacements assez difficiles aussi. Au final, on s’en sort pas trop mal au niveau comptable mais c’était dur à gérer, il y a eu beaucoup de casse. Je trouve qu’on a bien négocié l’enchaînement si on prend en compte les résultats, on est restées invaincues. J’espère qu’on n’aura pas laissé trop de plumes pour le mois de février parce que de gros rendez-vous nous attendent encore, notamment en championnat. On part demain pour Nice et c’est important pour nous.

- Il y a toutes ces absences qui vous empoisonnent…
- Oui et surtout on a l’impression qu’à chaque match, il y en a une de plus qui est arrêtée. Ça commence à faire beaucoup de monde à l’infirmerie et ça va être compliqué à Nice. Mais on ne doit pas lâcher l’objectif principal qui est le championnat.

- À Fleury, vous avez échappé au piège, ce sera le même danger à Nice ?
- On est très diminuées et en plus des blessures, certaines sont malades, d’autres l’ont été. C’est donc une grande question de savoir ce qu’on va pouvoir produire. Il faut qu’on parvienne absolument à gagner pourtant. Celles qui seront là devront donner encore plus.

- Face à Nice, y aura-t-il un sentiment de revanche ?
- Oui forcément parce qu’on a laissé deux points au match aller, c’était l’ouverture du championnat à l’Arena. Ça nous reste encore en travers de la gorge. Il y a eu quelques trucs sur les réseaux sociaux après le match qui sortaient aussi de l’esprit sportif. On va tout faire pour gagner et j’espère qu’on en aura les capacités. Mais même avec nos forces en présence diminuées, on ira à Nice pour faire quelque chose ».


(crédit photos : O.Stephan/BBH)