BREST Bretagne Handball : le club de handball féminin de la pointe de Bretagne.

BREST Bretagne HANDBALL

29.09.16 | Pauline Coatanea : « Brest en LFH, c’est vraiment super »

S’il y a en une qui vivra un moment particulier ce vendredi, c’est Pauline Coatanea. À l’occasion de la rencontre de la 3e journée de LFH (20h30 à la salle du Vigneau, à Saint-Herblain), l’ailière droite du NLAH, aujourd’hui capitaine de sa formation, retrouvera de vieilles connaissances comme Maud-Eva Copy ou Gaëlle Le Hir. Originaire de Locmaria, elle avait quitté l’Arvor et le Finistère en 2012. Mais même devant sa famille qui aura fait le déplacement, elle assure qu’elle ressentira moins d’émotion qu’au match retour en février.

« Pauline, c’est pour vous un match particulier qui s’annonce…
- C’est vrai même si le fait que cette rencontre se joue à Nantes m’enlève un peu de pression. C’est davantage pour le derby qui sera disputé à Brest que je vais me remémorer beaucoup de souvenirs. Jouer contre Brest en tout cas, ça me fait toujours plaisir et voir ce club en LFH cette saison, c’est vraiment super.

- Quelles joueuses du BBH connaissez-vous très bien ?
- Maud-Eva (Copy) bien sûr ! J’ai passé ma jeunesse au club de Locmaria avec elle. On a évolué ensemble longtemps et c’est une amie dans la vie de tous les jours. Je m’entends aussi très bien avec Gaëlle (Le Hir) avec qui j’ai joué ici à Nantes. Après, les nouvelles, je ne les connais pas plus que ça, ce sont des adversaires que je croise sur les terrains.


- Commet qualifieriez-vous le début de saison de Nantes (1 victoire et 2 défaites) ?
- On a des regrets sur le match contre Issy-Paris (défaite 33-31) et encore plus sur celui de Besançon (défaite 26-25) le week-end dernier. On perd ces deux rencontres dans les dernières minutes. Il y a donc quand même beaucoup de frustration parce qu’on a conscience qu’on aurait pu faire beaucoup mieux si on avait su gérer les fins de match.


- Quels objectifs ont été annoncés à Nantes pour cette saison ?
- On attendait un peu que le groupe se forme pour déterminer ça. Le premier objectif, c’est bien sûr d’être invaincues à domicile, on veut être très dures à battre à la maison. On tient vraiment à tenir ça devant notre public. Sinon, on a fait 5e les deux dernières saisons donc on aimerait entrer cette fois dans le top 4. Je pense qu’on a le groupe pour parce qu’on a une équipe solide. Il faut que la mayonnaise prenne entre nous mais on a des jeunes qui poussent et de la concurrence. Avec un groupe au complet, on peut espérer de belles choses.

- Personnellement, votre statut a-t-il évolué depuis votre arrivée en 2012 ?
- Avec Wendy Lawson, on est les deux plus anciennes de l’équipe, c’est notre cinquième saison ici. C’est donc notamment par rapport à ça que je pense avoir été nommée capitaine. J’ai grandi avec ce groupe. Quand je suis arrivée, on était en D2, on est montées tout de suite. On a ensuite réussi à se maintenir puis à viser les play-offs. Aujourd’hui, on est en Coupe d’Europe donc on a vraiment gravi les échelons, c’est ça qui m’a fait grandir et prendre de l’importance dans le groupe. Ça montre que j’ai progressé.


- Face à Brest, que craignez-vous le plus ?
- On a joué les Brestoises en match de préparation et on s’est pris une sévère correction. On sait à quoi s’attendre. Il y a une bonne défense, un gros bloc central avec des filles à plus d’1,80m. Il faudra réussir à contourner ça et puis derrière, on sait que Cléopatre Darleux est en grande forme. C’est surtout cet aspect qui nous fait un peu peur. On a mis en place des choses pour essayer de contrer ça ».


(crédit photos : nla-handball.fr)