BREST Bretagne Handball : le club de handball féminin de la pointe de Bretagne.

BREST Bretagne HANDBALL

29.05.17 | Marion Limal : « Encore plus guerrières »

Heureuse comme ses coéquipières du superbe match retour en demi-finale face à Issy Paris, Marion Limal reconnaît que le BBH n’avait plus trop le choix à l’heure d’aborder les play-offs et que sans mettre les ingrédients nécessaires, il n’y aurait point eu de salut. L’arrière gauche brestoise, qui disputera face à Metz sa première finale de championnat, sait en tout cas quelles qualités il faudra afficher pour aller chercher le titre.

« Marion, es-tu heureuse du visage affiché par l’équipe depuis le début des play-offs ?
- Oui. C’est vrai que la fin de la saison régulière était un peu compliquée pour nous. On ne savait pas trop où on en était mais on a montré d’autres choses sur les quarts et les demi-finales. Il y a un mois, on n’était pas aussi certaines de nous. On avait connu des défaites et des enchaînements difficiles. Les deux matches contre Chambray nous ont bien remises dedans. On s’est dit qu’il fallait tout donner et qu’on n’avait pas le choix alors on s’est mises dans un autre mode, encore plus guerrières qu’avant.

- Lors de la demi-finale retour à Issy Paris, vous avez impressionné les observateurs. Étiez-vous surprises de pouvoir réaliser une telle prestation à ce moment de la saison ?
- Je pense qu’on l’attendait toutes surtout ! C’était l’un de nos meilleures matches de l’année, peut-être même le meilleur. On avait un petit écart à combler mais c’était tout de même deux buts. On savait qu’il fallait qu’on soit toutes bonnes au même moment et avec un surplus d’âme. L’équipe a su se retrouver et on a fait un match plein. Même quand il y a eu des petits moments de flottement, on a su rester sereines et on a imposé notre jeu. Au final, ça a fait un gros écart et ça nous a donné beaucoup de confiance.

- Pour cette finale, il te paraît logique de dire que Metz est favori ?
- Oui bien sûr. Les Messines n’ont perdu qu’un match en championnat et elles viennent de remporter la Coupe de France. C’est une saison pleine pour elles, également en Ligue des Champions d’ailleurs. Elles ont donc l’étiquette de favorites mais de notre côté on ne va rien lâcher.

- Avec plus de 10 jours entre la demi-finale et la finale, était-ce une préparation idéale pour le BBH ?
- Oui entre guillemets on peut dire que c’était idéal parce qu’on a pu avoir quelques jours de repos et une grosse semaine de travail pour préparer la finale. On n’a pas eu la Coupe de France à disputer comme Metz. On est donc concentrées sur cette double confrontation depuis un moment, j’espère que ça portera ses fruits et qu’on arrivera à mettre en place tout ce qu’on est en train de travailler.

- Quelle sera la clé du match aller à Brest ?
- Il faudra encore qu’on sorte une défense performante pour gagner. On doit réussir à contrer leur jeu et courir sur les grands espaces parce que leur défense est très rugueuse avec aussi deux très bonnes gardiennes derrières. C’est un peu le même schéma que sur tous nos matches, on doit s’appuyer sur notre grosse défense et réussir à monter les ballons.

- L’équipe dispose-t-elle de suffisamment d’expérience pour être à la hauteur de l’événement ?
- On a toutes des expériences différentes mais on peut voir que même au niveau des jeunes, beaucoup ont vécu la Coupe de France la saison passée. C’était un gros match à Bercy et il a forcément apporté des choses. La Coupe d’Europe nous a aussi aidées dans ce secteur. C’est toujours spécial parce que c’est une finale et qu’il y a un titre au bout mais on va arriver à gérer ça ! »


(crédit photos : O.Stephan/BBH)