BREST Bretagne Handball : le club de handball féminin de la pointe de Bretagne.

BREST Bretagne HANDBALL

27.01.21 | Dix sur dix pour les Rebelles !

Quatre jours après son gros match à Gyor, le Brest Bretagne Handball a eu du mal à entrer dans la rencontre face à Bourg-de-Péage mais, grâce à une belle accélération en deuxième période, a réussi à rafler la mise (29-26). Les Rebelles restent donc invaincues en Ligue Butagaz Énergie et enregistrent un bilan parfait de dix victoires en dix matches. Après un week-end plus light sans Ligue des Champions pour souffler, elles iront mardi prochain défier Fleury.

D’habitude souverain face à Bourg-de-Péage, le BBH n’a cette fois pas rendu une copie parfaite face aux Drômoises. En raison notamment d’un début de match en mode diesel et d’une fin de partie quelque peu cafouillée, c’est avec un écart de trois buts que la victoire a été enregistrée (29-26). Le principal est bien là car les Rebelles restent donc invaincues en Ligue Butagaz Énergie et présentent un bilan parfait de dix succès en autant de rencontres.
Malmenées avant le repos et rapidement distancées (3-0, 4e ; 9-6, 17e), les Brestoises ont dû s’appuyer sur l’efficacité d’Ana Gros (8 buts) et Tonje Loseth (4) pour repasser devant à la mi-temps (11-13). Le match s’est ensuite joué sur une séquence de 7 minutes durant laquelle le BBH a infligé un 7-1 à ses hôtes (14-15, 37e ; 15-22, 44e). Sous l’impulsion des arrêts de Cléo Darleux et d’un jeu rapide absent auparavant, les Finistériennes ont fait un écart suffisant pour leur permettre de gérer (plus ou moins bien) la suite de la soirée. Le 5-1 encaissé dans les cinq dernières minutes a un peu raturée la copie brestoise mais l’essentiel était bien là.
Sans Ligue des Champions ce week-end, les Rebelles vont pouvoir souffler vendredi et samedi avant de reprendre l’entraînement dimanche pour préparer le déplacement à Fleury mardi.

Camille COMTE (entraîneur de BDP) : « Un superbe état d’esprit »

« Historiquement, c’est notre meilleur match et aussi notre meilleur résultat contre Brest. On a pu jouer crânement notre chance et on s’était dit que pour préparer notre prochain match contre Paris, il fallait y aller pleinement, sans retenue. Les filles ont montré un superbe état d’esprit.

En première, notre défense était bien en place, notre gardienne Zimmerman a fait les arrêts et on a vu que le BBH était dans un jour où il avait besoin de passer une vitesse supplémentaire pour entrer en mode rouleau compresseur. On s’est dit qu’on avait notre chance, qu’il fallait la jouer à fond. On a fait une belle opposition face à cette très bonne équipe de Brest.
L’écart a été fait après la pause quand Cléo Darleux a commencé à faire des arrêts et à relancer plusieurs fois. On n’a pas réussi à la battre dans ce moment-là et on l’a payé. On est quand même revenus à trois buts à la fin et c’était un bel engagement de la part de mes joueuses. Malgré la défaite, la copie a quand même été très bonne ».




Laurent BEZEAU (entraîneur du BBH) : « Que la victoire à retenir »

« En rentrant dimanche assez tard d’un déplacement compliqué à Gyor, on n’a eu qu’une seule séance pour préparer Bourg-de-Péage, ça a été compliqué de se remettre dedans. Mais une chose est sûre, on n’a pas mis les ingrédients au début pour pouvoir se rendre le match facile. Quelques joueuses ont réussi à serrer le jeu pour pouvoir passer devant en première période et en deuxième, on a eu de bonnes intentions pour faire un écart. La fin n’a en revanche pas été très bonne.
Clairement, ce n’est pas un bon match et pas non plus un bon message envoyé. Il n’y aura que la victoire à retenir ce soir. Il me semblait qu’on avait fait des progrès contre Besançon pour nos entames de matches mais on est revenus en arrière. On mesure qu’il y a de la fatigue et des bobos, c’est un avertissement sans frais mais il ne faudra pas continuer à jouer avec le feu comme ça. Ce match est en tout cas déjà oublié et on va passer au suivant en espérant que les problèmes se résoudront ».