BREST Bretagne Handball : le club de handball féminin de la pointe de Bretagne.

BREST Bretagne HANDBALL

26.11.21 | Djina voit plus loin !

Le Brest Bretagne Handball est fier d’annoncer la prolongation de contrat de Djurdjina Jaukovic jusqu’en 2024. Arrivée dans le Finistère à l’été 2020, l’arrière monténégrine (24 ans) va donc pouvoir conjuguer ses grosses ambitions personnelles avec celles du club.


En pleine rééducation au Monténégro pour soigner son genou, Djina Jaukovic s’est mise d’accord avec le BBH pour prolonger d’une saison son contrat qui courait jusqu’en 2023. Là voilà donc liée au club jusqu’en 2024 et cette excellente nouvelle permettra à Pablo Morel de solidifier la base de son groupe avec un élément qui, depuis son arrivée à Brest, a montré son importance des deux côtés du terrain et affiché sa bonne humeur et son esprit d’équipe.

Vainqueure avec ses coéquipières la saison passée de la Ligue Butagaz Énergie, de la Coupe de France et vice-championne d’Europe, Djina a été fauchée en plein vol au mois de septembre par une grave blessure au genou. Elle a d’ores et déjà promis de revenir encore plus forte dans quelques mois et peut maintenant envisager l’avenir avec encore davantage de sérénité grâce à cette prolongation de contrat.

Pablo Morel (entraîneur) : « Djina est une arme incroyable »

« On est très heureux que Djina poursuive l’aventure avec nous. Il y a plusieurs raisons à cette satisfaction. Déjà, ça prouve qu’en conservant une joueuse de cette qualité-là, les ambitions du BBH sont bien là, qu’elle en est consciente et qu’elle veut gagner des titres avec nous. Pouvoir prolonger une fille qui fait partie des meilleures arrières gauches et défenseures d’Europe va nous permettre d’avoir une assise solide et aussi une force de frappe en attaque. C’est un gage de qualité, de compétitivité, d’ambition. Ça nous permet aussi d’être stables et c’est essentiel pour conserver une équipe compétitive.
On va pouvoir l’accompagner au mieux dans son retour de blessure, c’est important de voir la confiance partagée entre elle et nous dans cette étape-là de sa carrière. On va prendre le temps pour lui donner les meilleures conditions de travail et de développement possibles.
On ne peut qu’avoir envie également de responsabiliser une fille avec une telle aura et un tel talent, qu’elle devienne notamment un relais principal sur le projet défensif. J’ai forcément la volonté de renforcer ce lien qu’on peut avoir. En attaque, on veut qu’elle puisse continuer à apporter sa force de frappe et du danger de loin ou à l’intérieur. Djina est une arme incroyable à utiliser sur notre base arrière ».



Serge Bonnamour (manager sportif) : « Sa prolongation est un signe fort »

« Si une fille comme Djina prolonge chez nous, c’est qu’elle a des certitudes par rapport à notre projet. Elle nous a posé beaucoup de questions et comme on veut toujours aller en haut… Ce n’est pas anodin de voir une fille de cet âge-là et de ce talent décider de continuer encore un peu plus avec nous. C’est une jeune fille qui a un sourire permanent, elle irradie complètement le groupe autour d’elle, elle nous apporte énormément.
On peut s’appuyer sur une joueuse comme Djina pour poser des fondations et construire autour. Sa prolongation est un signe fort et permet aux gens à l’extérieur de savoir où l’on veut aller ».




Djurdjina Jaukovic : « On m’a acceptée dès le premier jour »

« Djina, tout d’abord, comment se passe ta rééducation au Monténégro ?
- Tout se déroule bien. Je me sens bien, je ne ressens pas de douleur au genou. Je progresse chaque jour et ça va de mieux en mieux. Je veux être plus forte en revenant et tout se passe pour le moment comme prévu.

- Tu as choisi de prolonger avec le BBH jusqu’en 2024, on t’imagine heureuse…
- Oui, je le suis ! Je suis contente de continuer à travailler avec ce club. Je respecte tout ce qu’il a fait pour moi depuis un an et demi et je sais qu’on va poursuivre cette collaboration de la meilleure des manières. Je veux remercier tous les gens de Brest parce qu’ils font tout pour que me sente bien et c’est le plus important pour moi. On m’a acceptée dès le premier jour et rien n’a changé depuis. Je suis vraiment ravie de rester.

- Quels sont les éléments qui t’ont convaincue de prolonger ?
- Il y a bien sûr les filles qui composent l’équipe et puis l’année prochaine on aura une grosse équipe pour être performants dans toutes les compétitions. C’est aussi parce que je me sens bien avec les gens avec qui je travaille que je souhaite continuer plus longtemps à Brest. Je prends du plaisir à chaque entraînement, à chaque match, c’est très important. Jouer dans un championnat fort et en Ligue des Champions permet d’avoir une continuité et de construire quelque chose. Et ici, il y a une bonne organisation et les gens te respectent.

- Sur quels aspects tu penses avoir progressé depuis que tu es en France ?
- Avant de venir, je ne jouais que la Ligue des Champions, un seul match par semaine. J’étais venue ici pour disputer plus de rencontres et pour moi c’était le meilleur choix. Depuis un an et demi, j’ai joué beaucoup de matches et j’ai gagné en expérience. Je veux continuer dans cette voie pour apprendre encore et j’espère que je pourrai revenir plus forte pour avoir de bons résultats » .