BREST Bretagne Handball : le club de handball féminin de la pointe de Bretagne.

BREST Bretagne HANDBALL

26.02.20 | Kalidiatou Niakaté : « Ça va me forger un gros mental »

Coupée dans son élan début février par une rupture du tendon d’Achille contractée face à Krim en Ligue des Champions, Kalidiatou Niakaté a maintenant un objectif : revenir le plus rapidement possible de cette grosse blessure. Le moral de l’arrière gauche du BBH va beaucoup mieux et elle met tout en œuvre pour favoriser la guérison tout en restant au contact de l’équipe.


« Kali, depuis ta blessure début février, que s’est-il passé pour toi ?
- J’ai été opérée deux jours après ma rupture du tendon d’Achille et j’ai démarré tout de suite les soins. On gagne un peu de temps comme ça. Ce n’est pas énorme mais ça va me permettre de réduire le délai pour le retour. Avec la nouvelle botte qu’on va me mettre cette semaine, je pourrai nager, faire du vélo, poser un peu plus le pied… On est dans les temps.

- Comment va le moral ?
- Très bien ! Il a été très bas jusqu’à l’opération et tout de suite après, j’ai été concentrée sur la reprise parce que je veux rejouer le plus vite possible. Si ça peut se faire en quatre ou cinq mois, je ne vais pas me priver. J’ai donc eu quelques jours pour me plaindre mais maintenant qu’il n’y a plus de douleur, on est entrés dans une nouvelle phase, celle de la rééducation et il faut être bien moralement pour ça.

- Comment tu vis les matches qui se jouent sans toi ?
- C’est dur parce que ça donne envie d’aller sur le terrain. Après, il faut prendre son mal en patience et les filles font de très bonnes perfs. J’essaye d’être là le plus souvent possible aux entrainements parce que je pense que c’est important d’être avec l’équipe et pouvoir donner quelques conseils, notamment sur la défense au poste 3.

- Tu penses que cette blessure va te renforcer pour la suite ?
- Oui, déjà là je sens que j’ai complètement changé. J’ai tout mis en place, la diététique est stricte pour optimiser la cicatrisation. Cette blessure va m’aider à être plus forte. Ça va me forger un gros mental. J’ai envie de revenir, j’ai déjà la rage. Quand ce sera bon, tout ce que j’ai emmagasiné va ressortir et ce sera positif ».


(crédit photos : O.Stephan/BBH)