BREST Bretagne Handball : le club de handball féminin de la pointe de Bretagne.

BREST Bretagne HANDBALL

25.10.16 | Emmanuel Mayonnade : « Important, pas déterminant »

Premier très gros test pour les Brestoises ce mercredi à Metz (20 heures) face au champion en titre, auteur d’un début de saison impressionnant. Engagé en Champion’s League, le club entraîné par Emmanuel Mayonnade affiche de fortes ambitions et a pour cela montré beaucoup de stabilité à l’intersaison. Le coach du MHB ne veut en tout cas pas considérer cette rencontre comme primordiale pour la suite et promet qu’il n’actionnera pas le levier de la revanche, quelques mois après la victoire brestoise en Coupe de France à l’Arena.

« Metz a pris la saison par le bon bout avec une seule défaite contre Buducnost Podgorica en Champion’s League…
- Oui et on a eu des matches avec des scénarios complètement différents à chaque fois. On a d’abord été exempts sur la 1e journée de LFH donc on a eu une semaine de plus que tout le monde pour nous préparer après le retour des JO de nos internationales. Je pense qu’on en a largement profité sur le moment et qu’on va peut-être le regretter un peu plus au fur et à mesure parce qu’on n’aura pas la possibilité de souffler comme les autres le feront. À Toulon (35-16) et face à Chambray (32-11), on a connu des victoires assez conséquentes sur le plan comptable. C’était plus étriqué en revanche contre Besançon (26-25) et Issy Paris (27-26). Il y a en tout cas un point très positif, c’est qu’on a pris 12 points sur 12.

- Vous semblez en tout cas avoir un temps d’avance sur vos adversaires grâce à la stabilité de votre effectif…
- En prévision des partantes aux Jeux Olympiques et du peu de temps qu’on aurait pour se préparer, c’était une volonté forte du club de conserver une très grande majorité du groupe. D’abord parce que les filles avaient donné entière satisfaction et ensuite parce qu’on savait que ça nous permettrait de ne pas être trop mauvais au début du championnat. La stratégie du club s’est révélée payante et c’est une très bonne nouvelle pour nous.

- Votre objectif de saison est assez simple à deviner mais la première place de la saison régulière est-elle une priorité pour vous ?

- On ne réfléchit pas encore en terme de position au classement, plutôt en terme d’identité et de projet de jeu. Il y a une configuration avec des play-offs donc il faut savoir s’en servir. Est-ce qu’on doit pour autant lâcher des matches ? On ne se positionnera jamais dans cette optique. On jouera pour tout gagner mais c’est vrai qu’on verra peut-être des scénarios différents en utilisant par exemple plus ou moins certaines joueuses afin de rééquilibrer les temps de jeu de chacune.

- Quelle importance revêt ce match contre Brest ?
- Personne ne va jouer sa saison sur cette rencontre. On sera à domicile donc on aura la volonté quoi qu’il arrive de gagner. Ce match se positionne au milieu d’une semaine qui n’est pas simple pour nous parce qu’on y joue nos deux matches de Champion’s League les plus importants. Le premier face à Thüringer s’est bien passé (25-18), celui en Norvège sera aussi primordial pour mettre une équipe loin derrière nous. Contre Brest, ça reste un beau choc de LFH, les deux collectifs étant armés pour aller loin. Ce match est important mais pas déterminant.

- Allez-vous utiliser la revanche comme source de motivation pour vos joueuses ?
- Je ne sais pas faire ça. D’autres entraîneurs l’auraient sûrement utilisée avec brio et pertinence mais ce ne sera pas mon cas. Concernant le match de Coupe de France, Brest avait été meilleur que nous ce jour-là, on avait été très mauvais et on ne pouvait s’en prendre qu’à nous-mêmes. L’avenir nous avait en tout cas indiqué qu’on avait la capacité à rebondir ».


(crédit photos : O.Stephan/BBH)