BREST Bretagne Handball : le club de handball féminin de la pointe de Bretagne.

BREST Bretagne HANDBALL

24.09.16 | Le puzzle prend forme

Beaucoup mieux en place que contre Nice la semaine précédente, les Brestoises, performantes défensivement et bien soutenues par une Cléo Darleux rayonnante, ont disposé fort logiquement d’un ensemble dijonnais qui n’avait pas encore connu la défaite cette saison. Les filles du BBH n’ont jamais été menées au score durant cette partie et finissent donc de la plus belle des manières un marathon de cinq matches en quinze jours.

On les avait quittées sur un goût amer il y a dix jours contre Nice. Un revers après 19 mois d’invincibilité était venu assombrir les minois à l’issue de la rencontre. Remises en selle par deux succès en déplacement, à Madère d’abord puis Celles-sur-Belle, les Brestoises sont revenues plus fortes dans leur chaudron, bardées de quelques certitudes supplémentaires et remontées comme des coucous pour offrir à leur cher public (encore 3 500 personnes ce samedi) un premier succès en LFH à la maison.

« Les filles avaient très à cœur de montrer un autre visage à nos supporters que celui face à Nice, on est très attachés à notre Arena, confirmait Laurent Bezeau après les débats. Elles ont su trouver des vertus collectives et chaque jour qui passe fait qu’on améliore nos complémentarités. Je commence aussi à y voir plus clair ».

Premier élément de la santé en hausse du BBH : les débuts de match. Déjà, la semaine dernière contre Madère, les filles avaient pris la rencontre par le bon bout et éteint rapidement tout espoir adverse. Face à Dijon, rebelote, même si ce fut plus accroché durant les quinze premières minutes. « On sent que Brest commence à trouver une certaine carburation, il y a des affinités qui se créent, constatait aussi Christophe Maréchal, le technicien dijonnais. On avait fait le choix de défendre haut contre des joueuses qui ne se connaissent pas encore parfaitement. On voulait perturber leurs relations. Pendant 10-12 minutes, on les a embêtées, on a récupéré quelques ballons mais on était en échec aux tirs donc l’écart s’est quand même vite creusé ».

Après un rapproché bourguignon à une unité (7-6, 13e), Laurent Bezeau posait un temps mort qui allait se montrer bénéfique car un coup d’accélérateur plus tard, les Brestoises se retrouvaient à +4 (11-7, 19e). Rédhibitoire. Cette avance n’allait en effet plus descendre en dessous des 3 unités jusqu’à la fin de la partie. Au centre de cette domination, la défense retrouvée. « Sur les matches précédents, on explosait au niveau défensif parce qu’on manquait d’agressivité, poursuivait le coach brestois. On n’avait subi aucune exclusion en deux rencontres. Le concours du fair play, je n’en veux pas. Il y avait donc un problème à ce niveau-là. On s’était dit qu’il fallait monter l’intensité et progressivement on l’a fait ». Et quand derrière, Cléopatre Darleux est aussi dans un grand soir, les affaires se goupillent encore mieux.

Il y en a une en tout cas pour qui ce match avait un goût particulier. La nouvelle ailière droite du BBH, Marie Prouvensier, retrouvait ainsi ses anciennes coéquipières dijonnaises. « J’ai commencé le hand dans ce club donc ça avait une saveur particulière pour moi, avouait volontiers la médaillée olympique. Je vais être honnête, j’avais mal au ventre au début mais je sais aussi que c’est comme ça qu’on grandit et c’est pour cette raison que j’ai quitté Dijon. Je voulais faire une grande performance et sur le premier shoot, j’ai tout lâché pour me débloquer ». C’était le premier but de la soirée. Il a débloqué également toute une Arena…

BREST – DIJON : 31-23 (15-10)
BREST : Darleux (g.), Dangueuger (g.), Copy (1), Desgrolard, Durand (4), Geiger (4), Le Hir, Limal (5), Mangué (6), N’Gouan (4), Ntsama Akoa (2), Pineau (1), Prouvensier (3), Tissier (1). Entraîneur : L. Bezeau.
DIJON : Ben Slama (g.), Le Borgne (g.), Bouchard (2), Deroin (3), Dewez (1), Frey (4), Houlet, Kpodar (5), Lathoud (2), Araujo (1), Moretto, Skolkova (1), Sylla, Terzi (4). Entraîneur : C. Maréchal.


(crédit photos : O.Stephan/BBH)