BREST Bretagne Handball : le club de handball féminin de la pointe de Bretagne.

BREST Bretagne HANDBALL

21.07.21 | C'est reparti pour un tour !

Deux mois après leurs exploits nationaux et continentaux, les Rebelles ont repris le chemin de l’Arena pour la préparation de la saison 2021/2022. Après deux jours consacrés aux différents tests et entretiens individuels, elles ont pu entamer le travail handball ce mercredi avec un seul objectif : être prêtes pour le début de la compétition le mercredi 8 septembre à Bourg-de-Péage.

Autour d’un nouveau staff dirigé désormais par Pablo Morel, et composé pour la partie technique de Damien Nédélec (adjoint), Mathieu Kreiss (entraîneur des gardiennes) et Faycel Kort (préparateur physique), les filles étaient en configuration réduite pour cette reprise en raison de l’absence de cinq internationales françaises (Cléo Darleux, Coralie LassourceKali NiakatéPauline CoatanéaPauletta Foppa) et de Djina Jaukovic (Monténégro), toutes aux Jeux Olympiques au Japon.

Des nouvelles têtes étaient présentes parmi les professionnelles avec la demi-centre Helene Fauske, en provenance d’Ikast (Danemark) et l’arrière droite internationale Aïssatou Kouyaté, actuellement blessée, en provenance de Besançon.

Les Brestoises sont donc parties pour 7 semaines de préparation avant d’entrer dans l’enchaînement des rencontres de Ligue Butagaz Énergie et de Ligue des Champions. Six matches amicaux sont planifiés pour progressivement monter en puissance et être prêtes le jour J.

Mercredi 4 août (à l’Arena) :
BBH – Stella Saint-Maur (D2) / match à huis clos

Vendredi 13 août à Rennes (salle Charles Géniaux) :
BBH - Chambray

Vendredi 27 août à Quimper / Samedi 28 août à Lesneven / Dimanche 29 août à Plabennec :
Challenge Caraty avec Nantes, Paris 92 et Metzingen (Allemagne).

Jeudi 2 septembre à  Rennes (salle Charles Géniaux) :
BBH – Paris 92

Le groupe professionnel présent à la reprise :
Sandra Toft, Agathe Quiniou, Amandine Lagattu, Constance Mauny, Tonje Loseth, Helene Fauske (recrue), Eva Jarrige (néo pro), Monika Kobylinska, Aïssatou Kouyaté (recrue, actuellement blessée), Alicia Toublanc, Sladjana Pop-Lazic.

Les filles du Centre de Formation présentes à la reprise :
Petra Marinovic
, Chloé Le Quellec, Justine Raulo, Romane Kromoska (Mathilde Cayez vient de faire l’Euro u19 et arrivera en fin de mois).



PABLO MOREL : « TROUVER NOTRE PROPRE IDENTITÉ »

À propos de la prise en main de l’équipe
« Je vais faire différemment, il y a une nouvelle page qui s’écrit avec de nouvelles personnes. L’idée est forcément de trouver notre propre identité et un fonctionnement, ça va évidemment bouger des équilibres. Je vais apprendre à découvrir tout le monde et voir ce qui nous correspond le mieux. Il faut respecter tout ce qui a été fait avant et s’en inspirer. Je suis convaincu qu’à partir du moment où on donne le meilleur de soi-même, on obtient satisfaction et on progresse ».

À propos des gros résultats acquis la saison passée
« Le fait de prendre cette équipe est un grand honneur. C’est flatteur et j’arrive avec enthousiasme dans une structure qui est en train de devenir une institution française et bientôt européenne je l’espère. Je récupère des joueuses qui ont déjà gagné et trouvé le chemin vers la performance. À moi d’écouter et de pouvoir apporter ma vision des choses. Je suis convaincu que ce mix entre leur expérience et notre envie de faire des choses différentes nous permettra d’écrire notre histoire ».

À propos de la reprise
« Elle sera progressive. On a 14 joueuses à disposition pour le moment, dont 4 du Centre de Formation, en attendant les 6 filles aux JO et Mathilde Cayez qui était en équipe de France U19. Ce sont des préparations particulières en année olympique, ce sera progressif. On va apprendre à se découvrir avec ce groupe-là et quand les autres reviendront, on aura des choses à partager, ça apportera une dynamique supplémentaire à notre préparation ».

À propos des ambitions
Je sens une véritable expérience dans le groupe. Le goût de la victoire est enivrant et quand on est au BBH, il y a énormément d’ambition. L’objectif est de gagner des titres nationaux et de se battre afin de se stabiliser sur la scène européenne ».