BREST Bretagne Handball : le club de handball féminin de la pointe de Bretagne.

BREST Bretagne HANDBALL

20.12.20 | Finale amère

Auteures pourtant d’un retour héroïque en seconde période, les Bleues ont lâché leur titre dans les cinq dernières minutes du match face à la Norvège (20-22). L’équipe de France, malgré l’apport énorme de Cléo Darleux, Kali Niakaté et Pauletta Foppa, est tombée sur une grande Silje Solberg dans les buts scandinaves. Nouvelle médaille cependant pour la France, la cinquième depuis 2016. Chapeau les filles !

Tout le monde attendait ce duel entre les deux sélections invaincues de cet Euro 2020, revanche de la finale du Mondial 2017 que les Bleues avaient remportée. La Norvège a pris sa revanche (20-22) dans une partie qu’elle a dans un premier temps totalement maîtrisée avant de voir revenir les Françaises à l’amorce des dix dernières minutes.

Les joueuses d’Olivier Krumbholz pourront regretter leur manque d’efficacité en attaque, parfois en raison de choix précipités, souvent à cause de Silje Solberg (16/35 arrêts, 46%). Reléguées à 5 longueurs assez rapidement (6-11, 24e), elles ont couru longtemps après le score. Cléo Darleux a été primordiale dans le retour des Bleues (27 min, 8/14 arrêts), Pauletta Foppa (54 min, 5/8 aux tirs, 1 passe et 4 int.) et Kali Niakaté (16 min, 3/4 aux tirs et 1 passe) apportant également une belle pierre à l’édifice. Pauline Coatanéa a elle essentiellement joué au début du match (21 min, 1/2 aux tirs).

Peu inspirées en attaque avant la pause (10-14, 30e), les Françaises n’étaient pas non plus au mieux de l’autre côté du terrain, en grande difficulté sur les duels au poste 2. La deuxième période fut d’un tout autre calibre avec une défense incroyable autour de la gardienne du BBH. Revenues à égalité à l’entrée des dix dernières minutes (17-17, 50e), elles sont même passées devant (19-18, 54e) mais un 2 minutes de Grace Zaadi, le troisième pour elle synonyme de carton rouge, compliquait les choses dans le money time que les Norvégiennes géraient mieux.

Cette médaille d’argent, la première dans un Euro pour l’EDF, remet en tout cas la sélection dans le haut du panier mondial, un an après la déception du Mondial japonais.

Dans la petite finale, c’est la Croatie qui a pris le dessus sur un Danemark probablement démobilisé (25-19) et glané la médaille de bronze. Sandra Toft a été moins à son avantage que d’habitude (36 min, 3/20 arrêts).


(crédit photo : Anze Malovrh / kolektiffimages)