BREST Bretagne Handball : le club de handball féminin de la pointe de Bretagne.

BREST Bretagne HANDBALL

19.09.20 | Sladjana Pop-Lazic : « Ce sera un bon test »

Brillante lors de l’ouverture de Ligue des Champions la semaine dernière face à Valcea, Sladjana Pop-Lazic ne cache pas que l’ensemble du groupe, après une si longue coupure, fait preuve d’un gros appétit pour entamer cette saison. Consciente des qualités de son équipe, elle avoue en revanche, à la veille d’affronter Dortmund, qu’il faudra certainement encore un peu de temps pour bien intégrer les nouvelles joueuses et faire tourner la machine au maximum.

« Popy, y a-t-il un peu de fatigue dans l’équipe après un départ déjà très rythmé ?
- Je pense que ça commence un peu oui, mais on a toutes envie de jouer donc peut-être que l’excitation cache un peu cette fatigue. Et puis on a un groupe avec beaucoup de joueuses donc on peut faire beaucoup de changements.

- L’équipe a peu évolué à l’intersaison avec seulement trois nouvelles joueuses. Comment ça se passe avec elles (Tonje Loseth, Laurène Catani, Djurdjina Jaukovic) ?
- Elles sont bien entrées dans l’ambiance du groupe, mais pour le handball elles vont forcément avoir besoin encore d’un peu de temps parce que ce n’est pas le même système de jeu que là où elles évoluaient. On doit faire des efforts pour les aider, leur parler, c’est normal parce que ce n’est jamais facile de changer de club.

- Qu’as-tu pensé du match contre Valcea ?
- Au début, c’était un peu difficile mais c’était normal, cela faisait six mois qu’on n’avait pas joué contre une vraie équipe de Ligue des Champions. Pendant la préparation, on n’avait pas affronté un club d’un si haut niveau. Donc en première mi-temps, on a peut-être été un peu hésitantes mais ensuite on a trouvé notre jeu. Je n’avais en tout cas pas vraiment peur de ce match, j’étais plutôt excitée de pouvoir enfin jouer.

- Le match à Dortmund sera-t-il un peu différent ?
- Oui, sans doute. Valcea, on connaissait, on les avait jouées l’année dernière et l’équipe n’avait pas trop bougé entretemps. Par contre, c’est la première fois qu’on va être opposées à Dortmund. On sait que ce sont des filles qui courent beaucoup, comme nous. Elles ont plutôt bien joué contre Odense lors du premier match (défaite 32-27). Ça ne va pas être facile et ce sera bizarre aussi parce qu’il n’y aura presque personne dans leur arena (maximum 300 personnes). Il faudra tout de suite trouver le bon rythme et être ensemble de la première à la dernière minute.

- As-tu l’impression que cette équipe du BBH peut répondre à presque tous les problèmes qui lui seront posés ?
- Je pense oui, mais je ne sais pas si on peut le faire dès maintenant. Après tant de mois sans jouer, on ne peut pas être sûres. Il y a toujours un peu d’interrogations sur notre vrai niveau actuel et ce sera un bon test demain face à Dortmund ».



(crédit photos : O.Stephan/BBH)