BREST Bretagne Handball : le club de handball féminin de la pointe de Bretagne.

BREST Bretagne HANDBALL

16.11.19 | Au plus que parfait

Qualifié depuis quinze pour le Main Round, le Brest Bretagne Handball n’a pas gâché les deux possibilités qu’il avait d’emmagasiner encore quelques points supplémentaires pour la suite. Dominatrices face à Buducnost la semaine dernière, les Rebelles ont su ce dimanche se sortir du traquenard proposé par Valcea. En Roumanie, dans un véritable chaudron, elles ont gardé leur calme du début à la fin et ainsi engrangé un nouveau succès (26-23), le sixième en six matches. Les voilà donc replètes avec 8 points pour entamer les choses sérieuses à la fin du mois de janvier.

Il n’y avait certainement pas grand monde pour voir le Brest Bretagne Handball à pareille fête dans cette nouvelle saison de Ligue des Champions. Engagé dans un groupe très homogène, où tout était vraiment possible, le club des présidents Le Saint n’a pas fait dans le détail en dominant ses six rencontres, parfois de la tête et des épaules, toujours avec maîtrise en tout cas. Le dernier opus dans la salle de Valcea ne s’annonçait pas forcément le plus aisé mais encore une fois, les filles ont affiché une patience et une sérénité impressionnantes, même quand ça soufflait fort dans leur cou. « Je ne sais pas si c’était la victoire la plus compliquée à attraper mais c’est sûr qu’on craignait l’environnement et cette enceinte un peu folle, débriefait Laurent Bezeau. Je pensais alors qu’il fallait rester le plus calme possible, maîtriser nos émotions et surtout rester collés à elles le plus longtemps possible. On a plusieurs fois eu la possibilité de faire des écarts mais à chaque fois elles sont revenues ».

À quelques encablures de la fin, les Roumaines étaient en effet encore au contact et restaient menaçantes (21-22, 53e). Mais depuis le début de la compétition, les Rebelles ont toujours fait preuve de maîtrise dans les moments capitaux. Ce fut encore le cas cette fois. « Le problème pour nous à la fin a peut-être été physique car on avait joué mercredi en championnat, analysait Florentin Pera, le coach de Valcea. On a manqué de fraîcheur et en plus Brest dispose de joueuses avec une grande expérience. Chez nous, plusieurs filles disputent la Ligue des Champions pour la première fois ».

De cette première phase, on retiendra les dénouements sereins vus à Buducnost, à Bietigheim ou encore à Valcea et la conclusion paraît évidente : cette équipe brestoise a bien grandi depuis ses débuts dans la compétition-phare il y a deux ans. Ses copies sont aujourd’hui propres, construites et le money time tout en contrôle, au grand plaisir de son entraîneur Laurent Bezeau : « Dans les échéances importantes, ça se joue souvent dans les dernières minutes. Si ça nous sourit, ça témoigne qu’on est prêts physiquement, qu’on a de la sérénité et de la confiance en nous et qu’on arrive à trouver des complémentarités au bon moment ».

Ce bon moment en Roumanie, ce fut après le repos où les Rebelles surent monter d’un cran leur niveau défensif et convertir leurs moments forts. « Les joueuses de Valcea n’avaient rien à perdre sur ce match, lâchait Marta Mangué. Elles ont été bien en première mi-temps et nous moins bien défensivement, elles ont donc eu l’opportunité d’inscrire beaucoup de buts. Mais en deuxième, on était mieux, on a pu marquer en contre-attaque, Sandra nous a fait des arrêts, Agathe aussi. Tout ça a fait la différence ».

Muselées, les Glibko, Gonzalez ou Norgaard n’avaient plus la même efficacité et la « générosité » des locales sur les jets de 7 mètres faisait la joie des Brestoises. « À la fin, avec beaucoup d’engagement, en jouant juste et en profitant de leurs erreurs, on a fait la différence, on a trouvé de la cohérence », concluait Laurent Bezeau.
Et c’est donc avec un bagage luxueux de huit points que le BBH va aborder le Main Round. S’il voit déjà plus loin, notamment un quart de finale, le club finistérien n’ira pas la fleur au fusil vers ces nouvelles confrontations à partir de la fin janvier. « Maintenant qu’on a ce total de points, je sais qu’on va garder la tête froide, assurait Marta Mangué. On est contentes, on a fait un grand pas, mais on n’a encore rien fini ». Une seule chose est en effet terminée, c’est la première partie de la saison. Avec une place de leader en Ligue Butagaz Énergie et un parcours sans faute en Ligue des Champions, les internationales peuvent se tourner fièrement vers le Mondial et les autres préparer avec appétit la suite des réjouissances.

VALCEA – BREST : 23-26 (13-14)
VALCEA : Batinovic (g.), Dumanska (g.), Ciuca (g.), Da Silva, Elghaoui (2), Bacaoanu, Adespii, Lopez (4), Norgaard (3), Florica (1), Glibko (5) Fernandez (1), Zamfirescu, Liscevic (2), Badea, Gonzalez (5). Entraîneur : F. Pera.
BREST : Toft (g.), Quiniou (g.), Mauny, Toublanc (1), Tissier (1), Le Hir, Gros (4), Kobylinska (3), Gulldén, Lassource (2), Minevskaja, Niakaté (3), Pop-Lazic (5), Foppa (1), Coatanéa (5), Mangué (1). Entraîneur : L. Bezeau.


(crédit photos : ImagePlus / Valcea)