BREST Bretagne Handball : le club de handball féminin de la pointe de Bretagne.

BREST Bretagne HANDBALL

15.09.21 | Compteur débloqué !

Le Brest Bretagne Handball a décroché sa première victoire de la saison en dominant durant 60 minutes Mérignac (33-24). Bien entrées dans la partie, les Rebelles ont su se faciliter la vie pour ne pas avoir à trembler dans les quelques moments de flottement aperçus durant la soirée. Elles démarrent en tout cas de la meilleure des manières une semaine à deux matches à domicile qui s’achèvera samedi par un nouveau choc en Ligue des Champions face à Esbjerg.

Il fallait donc juste faire preuve d’un peu de patience. Après le départ manqué il y a quelques jours à Bourg-de-Péage, les championnes de France ont repris le bon cap pour aller chercher leur premier succès de la saison. Face à Mérignac, les Rebelles ont pu à nouveau faire la ronde à la fin de la partie et apporter plusieurs motifs de satisfaction à leur entraîneur, Pablo Morel. « L’objectif était avant tout de progresser et quand c’est le cas, on peut plus facilement obtenir des victoires, relevait le technicien qui effectuait sa première à l’Arena. Si on est toujours dans le stress des résultats, ça devient plus dur ». Obsession de la gagne ou pas, ses ouailles ont mis tous les ingrédients nécessaires pour se payer une soirée plutôt sereine.

Il y avait bien sûr la volonté pour les Brestoises de se rassurer après une première semaine de compétition soldée par deux revers, face à BDP donc et à Rostov en Ligue des Champions, mais aussi la ferme envie de ne pas manquer les retrouvailles avec l’Arena. « Merci au public, souriait à l’issue des débats Pauletta Foppa. Ça fait du bien et toujours plaisir d’être à la maison et d’entendre tous ces gens qui nous soutiennent. On se sent vite à l’aise et ça nous aide dans les moments difficiles. On n’a pas encore retrouvé complètement le jeu qui va nous correspondre mais ça va venir petit à petit, je ne suis pas inquiète ».

La pivot de l’équipe de France a en tout cas brillé devant les yeux du sélectionneur Olivier Krumbholz, venu donner le coup d’envoi de cette rencontre où cinq de ses championnes olympiques étaient alignées, et a pu alimenter la marque en compagnie notamment de Kali Niakaté et Monika Kobylinska plutôt inspirées. La seule ombre au tableau de la soirée aura finalement été la blessure de Djina Jaukovic en première période. Touchée au genou, la Monténégrine a du quitter ses coéquipières prématurément et passera très rapidement des examens pour déterminer la nature du mal. Du banc, elle a pu observer ses coéquipières se mettre rapidement à l’abri (15-8, 30e) et ne pas céder au premier coup de mou intervenu (25-20, 48e ; 31-21, 56e).

« L’équipe se cherche encore, c’est sûr, acquiesçait Pablo Morel. Il y a eu beaucoup de changements dans les équilibres, dans le staff, avec la volonté de partir sur un nouveau cycle. Ça prend du temps mais on est contents de valider notre première victoire. Il y a encore un peu de déchet technique, c’est un début de saison et il y a la nécessité de digérer la charge de travail avec la volonté de concerner l’ensemble du groupe ». Face à Mérignac, tout le monde a en effet pu apporter sa pierre à l’édifice et Sandra Toft sortir un excellent match dans les buts avec 50% d’arrêts. Tout bénéf’ pour la suite, à commencer par une nouvelle joute de très haut niveau samedi à l’Arena face aux Danoises d’Esbjerg et la star montante Henny Reistad. « Il fallait déjà se concentrer sur ce match ce soir, rappelait Pablo Morel. À Rostov le week-end dernier, le contenu a été honorable même sans la victoire. On va pouvoir maintenant préparer cette rencontre pendant deux jours. On va devoir se concentrer sur nos forces et ne pas être obsédés par le résultat, ce serait dangereux. On veut s’inspirer de ce qu’on a vu aujourd’hui, avec une belle atmosphère et une envie de combattre ».

BREST – MÉRIGNAC : 33-24 (15-8)
BREST : Darleux (g.), Toft (g.), Toublanc (1), Fauske (3), Kobylinska (6), Jaukovic (1), Lassource (cap., 4), Lagattu, Niakaté (6), Pop-Lazic (3), Foppa (7), Loseth (1), Coatanéa, Jarrige (1). Entraîneur : P. Morel.
MÉRIGNAC : Le Borgne (g.), Falcon (g.), Abadie (1), Antonissen (1), Catani (2), Chokheli, Dazet (4), Deroin (8), Jobard, Kieffer (1), Lignières (1), Mendoza (1), E. Puleri (4), L. Puleri (1). Entraîneur : C. Chagnard.


(crédit photos : O. Stephan / BBH)