BREST Bretagne Handball : le club de handball féminin de la pointe de Bretagne.

BREST Bretagne HANDBALL

14.11.20 | Première manche, Brest !

Le Brest Bretagne Handball a fait la course en tête du début à la fin pour s’imposer face à Podravka Koprivnica (33-29) lors de la première des deux rencontres de leur séjour croate. Si leurs adversaires n’ont jamais rien lâché, revenant même à deux longueurs à l’entame des dix dernières minutes, les Rebelles ont fait parler l’expérience et leurs qualités individuelles pour préserver jusqu’au bout un avantage qui leur offre donc une quatrième victoire en Ligue des Champions cette saison.

Non loin de la frontière hongroise, la petite cité de Koprivnica semble bien loin de l’attractivité de Dubrovnik ou Hvar, sites croates mondialement connus. Et ça tombe bien finalement car le Brest Bretagne Handball, on the road depuis mardi dernier, n’est pas venu dans la région pour faire du tourisme. Après leur victoire sans appel à Toulon mercredi (36-20), les Brestoises ont rejoint Prelog, une petite commune à quelques dizaines de kilomètres de Koprivnica, afin de se mettre dans les meilleures conditions pour remporter leur match contre Podravka. Vendredi, elles ont appris qu’elles en joueraient finalement deux contre cette même équipe qui était dans l’impossibilité de se déplacer dans le Finistère la semaine dernière. Peu importe, l’objectif reste le même : tout gagner.
« On est focus sur les quatre points qu’on veut prendre ici afin de rester en course dans cette Ligue des Champions, confirmait ainsi Laurent Bezeau après le premier opus ce samedi soir. Mais on veut aussi respecter cette équipe parce qu’il y a des joueuses de qualité qui sont capables de produire de belles séquences ».

Le coach brestois venait alors d’assister à une rencontre étrange, durant laquelle son équipe n’a jamais semblé en danger mais pas davantage à l’abri pendant une heure. Après avoir pris la pole à la 12e minute (7-8), les Rebelles ont toujours été devant sans parvenir à rompre l’élastique qui permettait aux Croates de rester au contact. « C’était dur d’être toujours derrière contre une équipe de cette qualité, validait le coach de Podravka, Zlatko Saracevic, mythique arrière droit passé par la France et notamment champion avec Nîmes en 1993. On est parvenus à revenir plusieurs fois à deux buts mais jamais mieux. On a essayé d’être compétitifs, de tout faire au mieux mais on a manqué de rotations et certaines de mes filles n’étaient pas à un grand niveau parce qu’on était restés dix jours à l’isolement. Je suis quand même content parce qu’on est restés proches d’une grande équipe qui peut gagner la Ligue des Champions et on a montré à tout le monde qu’on savait jouer au handball ».

Le talent de la demi-centre Milosavljevic a notamment posé beaucoup de problèmes aux Brestoises mais celles-ci avaient aussi des arguments à faire valoir, pouvant compter sur le duo éternel Ana Gros – Sladjana Pop-Lazic, toutes deux efficaces (8 buts chacune) et bien épaulées par Kalidiatou Niakaté (7). Le grand mérite du BBH durant cette partie aura sans doute été de ne jamais laisser les Croates passer devant, marquant très souvent rapidement après avoir concédé un but. On se demanda longtemps quand l’écart allait vraiment pouvoir se faire. Ce moment n’arriva jamais. « C’était stressant, avouait Laurent Bezeau. À chaque fois qu’on a eu l’occasion de faire un trou, il y avait une petite erreur ou un tir raté. Mais je retiens qu’on a été capables de mettre la pression au moment où il le fallait et c’était là l’essentiel ».

Ces multiples opportunités de tuer les débats n’ont finalement eu aucune incidence sur le dénouement et sont en tout cas de bons avertissements avant la « revanche », le match aller joué après le match retour, appelez ça comme vous le voulez, disputé lundi en fin d’après-midi. « On va prendre le temps d’analyser cette première rencontre déjà, concluait Laurent Bezeau. Ce qui est important, ce sont les repères que les filles auront par rapport à l’adversaire. On va tout faire pour récupérer. On est professionnels et on s’entraîne pour être capables d’enchaîner des matches comme ça, les internationales ont l’habitude. Et on doit garder cet enthousiasme malgré le temps qui est long ici ». La problématique sera également la même côté Podravka qui sort donc d’une période d’isolement et dispose d’un banc probablement plus court que le BBH. « Alors il nous faudra plus de motivation, lâchait Saracevic. On doit être capables de continuer à jouer même quand on est dans le rouge ». Mais Koprivnica, qui sera l’équipe visiteuse lundi, pourra au moins s’épargner la fatigue du voyage…


PODRAVKA KOPRIVNICA – BREST : 29-33 (14-16)
PODRAVKA KOPRIVNICA : Dumanska (g.), Ecimovic (g.), Zadravec, Turk (1), Beganovic (1), Popovic, Milosevic (1), Dzono (1), Milosavljevic (12), Mugosa (4), Franusic, Buljan, Skaric, Bancilon, Tsakalou (5), Carlos (4). Entraîneur : Z. Saracevic.
BREST : Toft (g.), Darleux (g.), Quiniou (g.), Mauny (1), Toublanc (1), Gros (8), Gulldén (3), Lassource (1), Lagattu, Niakaté (7), Catani, Pop-Lazic (8), Foppa, Jaukovic (1), Coatanéa (3), Jarrige. Entraîneur : L. Bezeau.