BREST Bretagne Handball : le club de handball féminin de la pointe de Bretagne.

BREST Bretagne HANDBALL

14.01.21 | Helene Fauske débarque à Brest !

Le Brest Bretagne Handball est heureux d’officialiser aujourd’hui la signature pour deux saisons de la demi-centre Helene Fauske (23 ans). Internationale norvégienne, elle évoluait depuis quatre saisons dans le club danois de Herning-Ikast et quittera donc pour la première fois la Scandinavie.

Le Brest Bretagne Handball est heureux d’officialiser aujourd’hui la signature pour deux saisons de la demi-centre Helene Fauske (23 ans). Internationale norvégienne, elle évoluait depuis quatre saisons dans le club danois de Herning-Ikast et quittera donc pour la première fois la  Scandinavie.

Voici donc la première joueuse recrutée pour le cru 2021-2022 du BBH. Helene Fauske rejoindra le Finistère cet été pour tenter de passer encore un nouveau cap après quatre très bonnes années à Herning-Ikast (55 buts et 42 passes en 16 matches cette saison). Elle qui avait rejoint le club danois (alors appelé Midtjylland) en 2017 était déjà dans le groupe ayant affronté le Brest Bretagne Handball lors de sa première campagne de Ligue des Champions. À ses côtés à l’époque, on pouvait notamment trouver Veronika Kristiansen (aujourd’hui à Gyor) ou encore Louise Burgaard (Metz).
 
Née à Baerum, en Norvège, Helene a fait ses débuts dans le club de la ville, Stabeak par où sont également passées entre autres Stine Oftedal ou Silje Solberg. Une très bonne base donc pour une joueuse qui brillait énormément par le scoring dans ses plus jeunes années (meilleure arrière gauche du championnat norvégien en 2017) avant de développer des aptitudes pour l’organisation du jeu un peu plus tard (meilleure demi-centre du championnat danois en 2019).

Le BBH pourra donc compter sur une joueuse complète, jeune mais expérimenté, et rompue aux joutes européennes. Helene quittera pour la première fois la Scandinavie pour cette nouvelle expérience dans un championnat désormais renommé et qu’elle découvrira.

Velkommen Helene !

Helene G. FAUSKE 
Norvégienne 
Demi-centre 
23 ans, née le 31 janvier 1997 
1,78m

Clubs précédents : Stabaek (NOR, 2013-2017) ; Herning-Ikast (anciennement Midtjylland, DAN, 2017-2021).

Palmarès : 
Vice-championne du monde avec la Norvège en 2017.
Meilleure arrière gauche du championnat norvégien en 2017.
Meilleure demi-centre du championnat danois en 2019.

Internationale norvégienne (33 sélections, 17 buts)

 

Jean-Luc Le Gall (coordinateur sportif) :

« On est très contents de cette signature parce que c’est une joueuse qu’on suit de manière assidue depuis deux saisons. Elle allait partir de Ikast qui est un très bon club européen, elle était sollicitée par des formations de Ligue des Champions. Si elle est venue chez nous, c’est parce qu’un climat de confiance s’est installé car on la suit depuis deux ans. L’idée est d’avoir une joueuse déjà expérimentée et malgré tout jeune. C’est le cas d’Helene qui n’a pas encore 24 ans et qui évolue depuis 4 saisons déjà en Coupe d’Europe. Elle a un potentiel important à développer et on voulait qu’elle le fasse chez nous, au meilleur niveau, la Ligue des Champions. C’est une meneuse de jeu qui au début de sa carrière professionnelle a beaucoup brillé par le nombre de buts qu’elle marquait et qui depuis a étoffé son panel par une capacité à organiser et à faire des passes décisives.
De l’autre côté du terrain, elle a déjà des qualités intéressantes en défense avancée, elle pose des problèmes à bon nombre d’attaques mais elle sait qu’elle doit encore parfaire des choses sur des défenses plus alignées ».

Helene Fauske : « J’ai vraiment hâte d’y être »

« Helene, quel est ton premier sentiment en rejoignant Brest ?
- Que j’ai l’opportunité de jouer dans un club très professionnel avec beaucoup de joueuses fortes et un staff performant. J’ai aussi entendu que le BBH avait le soutien de très bons supporters. J’ai joué pendant 4 ans à Ikast, au Danemark, et je me suis rendu compte que je voulais un nouveau challenge. Brest est un grand club avec une grande ambition, quelque chose dont je veux faire partie. Ce nouveau projet est très intéressant et je peux me voir dedans. Je pourrai y apporter des choses et aussi évoluer en tant que joueuse et personne.

- Il y aura beaucoup de changements pour toi qui vas quitter pour la première fois la Scandinavie. Cela veut dire que tu te sens prête à ça maintenant ?
- Jouer au Danemark après la Norvège était une bonne manière pour moi de commencer mon aventure à l’étranger avant de passer à la marche supérieure dans un pays avec davantage de différences culturelles et linguistiques. Tout ça veut dire que je vais devoir apprendre une nouvelle langue et un autre mode de vie mais j’ai vraiment hâte d’y être.

- Est-ce que le fait que plusieurs joueuses scandinaves ont déjà rejoint le BBH ces dernières années a été un point important pour toi ?
- C’est toujours sympa de savoir qu’il y en a dans l’équipe oui. Je connais Tonje Loseth parce qu’on a évolué ensemble à Ikast pendant trois ans. J’ai aussi joué contre Sandra Toft. C’est cool maintenant de savoir que je les aurai dans mon équipe et pas face à moi. Avoir des Scandinaves dans l’équipe m’apporte de la sécurité, elles pourront m’aider à m’adapter plus vite parce qu’elles savent comment ça se passe à Brest.

- Quels éléments le BBH a pu te présenter pour te convaincre ?
- L’ambition, le professionnalisme et le rôle que j’aurai dans l’équipe.

- Pour ceux qui ne te connaissent pas bien, quel genre de joueuse es-tu ?
- À Brest, je suis attendue sur le poste de demi-centre. Mais j’ai déjà joué aussi arrière gauche. Ma force principale est que je suis une joueuse polyvalente qui peut shooter et également faire du un contre un. C’est un atout parce que je pense que c’est compliqué d’arrêter une joueuse qui peut faire les deux. J’aime aussi essayer de rendre mes coéquipières meilleures.

- Est-ce que venir à Brest peut, selon toi, te permettre de t’installer en équipe nationale ?
- Oui, je pense que le BBH va me donner cette opportunité parce que je suis persuadé que je vais progresser davantage. Je vais devoir relever de nouveaux challenges qui vont exiger que je sois encore meilleure. Brest a aussi beaucoup de très bonnes joueuses avec lesquels je vais apprendre et pouvoir interagir.

- Est-ce que tu regardes de temps en temps les matches ou les résultats de ta future équipe ?
- J’ai surtout vu les matches de Ligue des Champions mais aussi quelques uns du championnat français. Je trouve que la manière de jouer de Brest est intéressante, ça met bien en valeur les qualités de chaque joueuse.

- As-tu un mot pour les supporters brestois ?
- J’ai vu avant la crise sanitaire que les fans sont incroyables autour de ce club. J’ai hâte de découvrir l’expérience à la Brest Arena en live la saison prochaine ».


(crédit photos : facebook Hamistolen)