BREST Bretagne Handball : le club de handball féminin de la pointe de Bretagne.

BREST Bretagne HANDBALL

13.11.20 | Laurent Bezeau : « Conserver un bon état d’esprit »

Le BBH est en vadrouille ! Parties de Brest mardi pour rejoindre Toulon puis Koprivnica via Paris, Amsterdam et Zagreb, les Rebelles vont prolonger leur séjour en Croatie jusqu’à mardi. L’EHF a ainsi décidé de faire jouer lundi le match aller contre Podravka, initialement prévu à l’Arena la semaine dernière. Deux oppositions donc pour les Brestoises face aux Croates et une grosse semaine à vivre en communauté. Pour Laurent Bezeau, l’ambiance et l’état d’esprit devront donc être au rendez-vous pour poursuivre sur une dynamique positive.

« Laurent, peut-on fait le point à mi-chemin de cette semaine très chargée ?
- On est sportivement en pleine phase positive, on gagne des matches et assez nettement même si certains adversaires étaient sans doute dans des situations difficiles. Cela dit, les filles ont mis beaucoup d’implication, d’investissement et de concentration pour y arriver. Maintenant, il faut qu’on soit capables de se remettre en mode Ligue des Champions parce que cette compétition a des réalités complètement différentes. On savait qu’on aurait un périple assez long en partant dès mardi et l’ajout du deuxième match lundi va repousser notre date de retour. Il faut donc faire attention à tous les détails et que les joueuses restent dans une dynamique positive.

- C’est la première fois de la saison qu’un déplacement va être aussi long. Comment on gère cela ?
- Il y a un ensemble de données à surveiller qui ne sont pas forcément sportives. Ce que je me plais à dire, c’est que pour être un grand club et une grande équipe, il faut savoir gérer ces éléments et avoir de l’expérience. On doit respecter certaines choses. On doit aussi prendre en compte la vie de chacun et chacune dans le groupe, il faut savoir qu’on a par exemple deux mamans qui ont besoin de voir leur enfant. L’important est de conserver un bon état d’esprit autour du handball parce qu’on est dans un endroit un peu reculé et c’est assez difficile d’avoir des activités annexes, de sortir de cette bulle.

- En tout cas, en terme d’état d’esprit, le message envoyé par les joueuses mercredi à Toulon était le bon…
- Oui, j’ai été très content des filles et du staff. On a su commencer fort ce match et malgré l’écart conséquent à la mi-temps, elles ont su repartir sur de grosses bases après le repos. On peut parfois entendre qu’il n’y a pas eu match mais j’ai connu des époques où on devait gagner des écarts plus importants et on ne le faisait pas par manque de discipline, rigueur, engagement ou concentration. Là, les joueuses répondent parfaitement à tout ça et il faut saluer ce comportement.

- Deux matches en trois jours sont donc à venir face à Podravka, une équipe qui joue bien au handball…
- En Ligue des Champions, il faut toujours faire attention de toute façon. Déjà ici, il y a la culture du handball croate, c’est une vraie école. Il y a de très bonnes joueuses dans cette équipe mais elles ne sont pas toutes croates. Il y a notamment l’arrière droite angolaise Carlos qui est très performante. Il y a aussi la Grecque Tsakalou qui a un punch pas possible, la gardienne roumaine Dumanska qui était à Valcea la saison passée… Ce groupe est dangereux quand il joue chez lui ».


(crédit photos : O.Stephan/BBH)