BREST Bretagne Handball : le club de handball féminin de la pointe de Bretagne.

BREST Bretagne HANDBALL

13.01.22 | Itana Grbic, première recrue !

Le Brest Bretagne Handball a le plaisir d’annoncer la signature pour deux saisons d’Itana Grbic (25 ans). La demi-centre monténégrine, qui évolue actuellement à Ferencvaros, est donc la première à rejoindre le BBH pour la saison prochaine et arrive avec un joli bagage en Ligue des Champions.

On connaît donc désormais la première recrue du Brest Bretagne Handball cuvée 2022/2023. Il s’agit d’Itana Grbic, actuelle demi-centre de FTC Rail Cargo, le club hongrois engagé en Ligue des Champions dans le même groupe que les Brestoises.
Habituée des joutes européennes, elle a depuis le début de sa carrière évolué dans les clubs historiques du Vardar (2014-2016), de Buducnost bien sûr (2016-2019 et 2020-2021), de Bucarest (2019-2020) et Ferencvaros depuis cette saison.
C’est donc avec une grosse expérience de la Ligue des Champions qu’Itana va débarquer en Bretagne cet été où elle va retrouver sa meilleure amie et compatriote Djina Jaukovic.
Demi-centre organisatrice, elle va apporter une solution supplémentaire sur la base arrière à Pablo Morel qui ne comptait qu’une seule professionnelle à ce poste cette saison.

Bienvenue Itana !

 


Itana GRBIC 
Monténégrine 
Demi-centre 
25 ans, née le 1er septembre 1996 
1,69m

Clubs précédents : Buducnost Podgorica (MTN, 2010-2014) ; Vardar Skopje (MAC, 2014-2016), Buducnost Podgorica (MTN, 2016-2019), CSM Bucarest (ROU, 2019-2020), Buducnost Podgorica (2020-2021), FTC Rail Cargo (HON, 2021-2022).

Internationale monténégrine.






Pablo Morel (entraîneur) : « On voulait amener un profil différent »


« Ça nous fait très plaisir de compter sur cette joueuse pour la saison prochaine. C’est un poste qu’on voulait renforcer parce qu’on n’avait qu’une seule professionnelle dans ce secteur. On voulait amener un profil différent, un peu moins shooteur, un peu plus organisateur, capable de mettre en mouvement nos arrières et de bonifier la tenue de la balle. Itana a l’expérience de la Ligue des Champions et connaît certaines joueuses comme Djina avec qui elle a joué à Buducnost et en sélection, les affinités vont vite se trouver. C’est une joueuse qui a du caractère et un sens du collectif ».





Serge Bonnamour (manager sportif ) : « Une grande intelligence tactique »


« Itana est une joueuse d’une grande intelligence tactique qui bonifie ses coéquipières sans oublier de jouer sa carte personnelle. Comme toutes les joueuses monténégrines, elle a un esprit de combat élevé au plus haut point et va nous apporter sa grinta, ce qui nous manque parfois. Nous cherchions une joueuse capable de driver l’équipe, elle sera parfaite pour le poste. Évidemment, la plus heureuse de son arrivée est sans conteste sa meilleure amie Djina Jaukovic. À 26 ans, Itana va apporter son expérience au groupe et nous avons en plus pu nous rendre compte que c’est une personne extrêmement sociable ».

Itana Grbic : « Je veux jouer pour les autres »

Itana, quel est ton premier sentiment après cette signature ?
- Je suis très contente et honorée d’intégrer cette équipe à partir de la saison prochaine.

- Qu’est-ce qui t’a convaincue de signer à Brest ?
- Je veux être une championne et tout gagner, où que j’aille, c’est mon premier objectif. À FTC, où je joue actuellement, j’ai encore beaucoup à faire avant la fin de la saison mais j’ai vraiment envie de venir en France et de remporter tout ce qui est possible : championnat, Coupe de France et bien sûr aller au Final Four de Ligue des Champions.

- Tu joues actuellement dans un championnat fort, est-ce que c’était aussi important de retrouver cet aspect-là en France ?
- Oui, pour moi ça l’était. Le championnat français est très dur, très relevé. Tu ne sais jamais comment ça va se passer, tu dois toujours être à 100%. Pour moi, c’est un gros challenge mais je joue déjà en Hongrie et c’est ce rythme-là aussi, deux fois par semaine. Je pense que ce ne sera pas quelque chose de nouveau pour moi dans ma carrière mais je tenais vraiment à avoir ces gros matches de championnat.

- Que connais-tu de ce championnat de France ?
- La qualité y est très élevée. Toutes les équipes sont bonnes et tu ne peux te reposer contre personne. Tout le monde peut battre tout le monde. C’est toujours un gros défi pour les joueuses de devoir être en permanence à 100%.

- Parle-nous un peu du style de joueuse que tu es…
- J’aime vraiment jouer au hand. Je n’ai jamais vu le handball comme un métier, c’est mon premier amour. J’ai toujours aimé prendre du plaisir sur le terrain. En tant que demi-centre, j’aime faire des passes décisives et faire en sorte que toutes les joueuses autour de moi se sentent bien. Je veux en priorité jouer pour les autres et ensuite, si c’est ouvert pour marquer, je peux le faire. Mais je préfère passer la balle.

- Il semble que tu as une très bonne amie dans l’équipe…
- Oui ! Djina est ma meilleure amie, je dis toujours d’ailleurs que c’est plutôt ma sœur. Je suis vraiment heureuse de pouvoir rejouer avec elle. On est de la même génération et on est très proches depuis plus de 10 ans. C’était la meilleure chose qui pouvait m’arriver. On s’était souvent dit qu’on aimerait évoluer à nouveau ensemble un jour, on ne savait pas que ça arriverait si vite ! On est toutes les deux ravies bien sûr. C’est top pour moi de l’avoir à mes côtés la saison prochaine sur le terrain et dans la vie ».