BREST Bretagne Handball : le club de handball féminin de la pointe de Bretagne.

BREST Bretagne HANDBALL

12.07.22 | Elisa Técher rejoint le BBH !

Le Brest Bretagne Handball est heureux d’annoncer la signature pour les deux prochaines saisons d’Elisa Técher (18 ans). L’arrière gauche réunionnaise arrive en provenance du Centre de Formation de Fleury mais a déjà évolué la saison dernière en Ligue Butagaz Énergie.

À quelques jours de la reprise des entraînements, qui aura lieu le lundi 18 juillet, le Brest Bretagne Handball a probablement bouclé son recrutement en enrôlant pour les deux prochaines saisons l’espoir Elisa Técher (18 ans). Dans sa volonté de tripler tous les postes, le BBH pourra ainsi compter sur un jeune élément qui va lui apporter du physique et un talent à polir.
Elisa, originaire de la Réunion, a rejoint en 2020 le Centre de Formation de Fleury mais a donc décidé de franchir le pas et de signer un contrat professionnel suite à l’intérêt manifesté par les dirigeants brestois. Grand gabarit, avec une grosse puissance de tir, Elisa trouvera à Brest un très bon terreau pour grandir et sera accompagnée vers le haut niveau en côtoyant au quotidien des joueuses plus expérimentées.

Bienvenue Elisa !



Elisa TECHER 

Française 
Arrière gauche 
18 ans, née le 14 octobre 2003 à Sainte-Clotilde (Réunion) 
1,82m

Serge Bonnamour (manager sportif) : « Entre le marteau et l’enclume »

« L’arrivée d’Elisa au BBH parachève le recrutement pour la saison qui débute. Toutefois, si une opportunité compatible avec notre collectif se présentait, elle serait bien sûr étudiée avec attention.

Elisa est une jeune joueuse de 18 ans au physique respectable, issue du Centre de Formation de Fleury. C’est un bel espoir du handball français au poste d’arrière gauche qui viendra s’épanouir en Bretagne au contact de Pablo Morel.
Les contraintes fédérales nous placent entre le marteau et l’enclume et nous obligent donc à choisir entre les nombreuses stars étrangères qu’on nous propose et la chasse aux jeunes Françaises que les clubs de LBE s’arrachent, parfois à grands frais. Cette loi du genre nous met en porte-à-faux par rapport aux clubs étrangers qui, pour la plupart, recrutent comme bon leur semble.
Cette parenthèse refermée, bienvenue à Elisa qui va, sans conteste, progresser au contact de ses nouvelles collègues rompues à l’exercice de la Ligue Butagaz Énergie et de la Ligue des Champions ».


Pablo Morel (entraîneur) : « Elle va nous apporter de l’épaisseur et de la complémentarité »

« Elisa est vraisemblablement la dernière recrue pour la saison 2022/2023. On cherchait à renforcer le poste d’arrière, à avoir un peu plus de profondeur. Suite à l’arrêt de jeunes issues du centre, on a voulu quand même avoir un peu de jeunesse et de talent sur ce poste. Elisa est originaire de la Réunion et a fait deux saisons au Centre de Formation de Fleury durant lesquelles elle a fait de belles apparitions en LBE, avec des qualités de tireuse de loin. Elle a un potentiel athlétique intéressant. On espère la développer un peu plus sur le poste 3 défensif. Elle était en tout cas motivée pour nous rejoindre, pour continuer à se former et aussi surtout se confronter au monde professionnel et au très haut niveau. C’est avec beaucoup de plaisir qu’on l’intègre dans l’effectif, elle va nous apporter de l’épaisseur et de la complémentarité ».


Elisa Técher : « Une opportunité difficile à refuser »

« Elisa, quelques jours avant la reprise de l’entraînement, tu rejoins le BBH. Quelles sont tes impressions ?
- Ça a été un enchaînement d’émotions et de rebondissements. Quand j’ai appris l’intérêt de Brest, j’étais surprise et très heureuse. Une fois que l’euphorie est redescendue, je me suis posé quelques questions, j’ai pesé le pour et le contre et j’ai fini par me dire qu’une telle opportunité était difficile à refuser. J’ai décidé de ne pas me prendre la tête et de foncer. Je serai donc une joueuse du BBH la saison prochaine et j’ai maintenant hâte de découvrir les filles, le club et aussi la ville. En attendant je profite de mes derniers jours de vacances et je continue à me préparer mentalement et physiquement pour ce challenge.

- Signer un premier contrat pro est toujours marquant. Que représente celui-ci ?
- J’avais cet objectif depuis un moment, de signer professionnelle. Je suis super contente et fière de l’avoir fait. C’est un petit pas franchi et on se dit que les efforts commencent à payer, ça donne envie d’en faire encore plus.

- Tu arrives de Fleury ou tu étais pensionnaire du Centre de Formation. Peux-tu revenir un peu sur ton parcours depuis le début pour ceux qui ne te connaissent pas encore ?
- J’ai commencé le handball à la Réunion quand j’avais 5 ans au club omnisports de La Montagne qui est mon club de cœur et de toujours. J’ai été entraînée par mon père et je suis ensuite entrée au pôle. L’année d’après, j’ai dû changer de club pour jouer en D1 régionale, le plus haut niveau à la Réunion. Je suis donc allée au HBCBN à Saint-Paul. En terminale, j’ai intégré le Centre de Formation de Fleury. J’y ai eu l’occasion de jouer plusieurs matches avec l’équipe-première en D1.

- Comment imagines-tu tes premiers pas au BBH ?
- Très actifs ! Je vais faire un déménagement en deux jours depuis Fleury. Et il sera déjà l’heure de reprendre la préparation physique. Ce ne sera pas de tout repos. Ce sera important pour moi de bien être intégrée dans le projet de jeu et de m’entendre du mieux possible avec les filles. Je sais que je vais devoir m’adapter à un autre rythme que ce que j’ai connu jusqu’à maintenant. Il y a beaucoup d’internationales, l’exigence va être plus haute mais j’ai vraiment hâte d’y être.

- Comment décrirais-tu ton jeu ?
- Je suis une arrière plutôt puissante, une tireuse de loin. Je défends surtout en poste 2, un peu en 3 et j’essaye d’utiliser au mieux ma puissance pour impacter les adversaires.

- Qu’attends-tu personnellement de cette nouvelle aventure ?
- J’espère progresser énormément, en tout cas j’en ai envie. Je veux m’approcher du niveau des meilleures. Je sais que d’avoir au quotidien à mes côtés de grandes joueuses va me permettre d’observer et d’apprendre. Je vais devoir élever mon niveau de jeu. On dit qu’il faut s’inspirer des meilleures pour devenir meilleure. Ensuite, il y a le côté vie personnelle, je vais commencer à vivre seule, j’espère bien m’adapter, prendre en maturité et grandir.

- Que peux-tu promettre aux supporters ?
- Déjà, j’ai hâte de découvrir la superbe ambiance de la Brest Arena que j’ai vue en vidéo. Je promets de toujours tout donner sur le terrain pour représenter de la meilleure des manières les couleurs brestoises ».


(crédit photos : O. Stephan / BBH et Nicolas Devaux)