BREST Bretagne Handball : le club de handball féminin de la pointe de Bretagne.

BREST Bretagne HANDBALL

12.02.20 | En deux coups de cuiller à pot

À Toulon, le Brest Bretagne Handball a eu la bonne idée de se simplifier la tâche dès l’entame derrière une défense efficace, creusant rapidement un écart colossal. Tout en gestion, le BBH n’a par la suite jamais été inquiété par le collectif varois et s’est imposé largement (18-30). Seule ombre au tableau de cette soirée, la sortie sur civière d’Amandine Tissier, mal retombée suite à un gros choc et qui a dû aller passer des examens à l'hôpital.

Deux temps morts pris après seize minutes, un premier but dans le jeu après vinght-deux minutes, voilà pour résumer l’entame catastrophique des Toulonnaises face à Brest ce mercredi. Sans doute un peu plombées par l’hommage en avant-match rendu à leur présidente Jeanne-Marie de Torres, décédée le 3 février, les Varoises ont mis vingt minutes à entrer dans la partie et il était alors déjà trop tard… « Toulon a peut-être mal commencé à cause de l’ascenseur émotionnel, confirmait Laurent Bezeau. Malheureusement, ça se passe souvent comme ça ».

Si les locales inscrivaient le premier but sur penalty, la rafale qui suivait allait les laisser sans voix, sans ressources et sans solutions. Agressive comme il faut en défense, les Rebelles provoquaient de nombreuses pertes de balle côté Toulon et quand un tir pouvait enfin être pris, Sandra Toft était là pour ferme la boutique. De l’autre côté du terrain, Constance Mauny cavalait autant qu’elle pouvait pour convertir les offrandes de ses coéquipières. « On a vraiment été sérieuses dès le début, pouvait se satisfaire l’ailière gauche du BBH. On a été solides en défense et on a pu jouer sur grand espace pour mettre beaucoup d’écart. Ce sont des buts faciles, c’est comme du bonus ».

Et ça a surtout le don de miner le moral adverse. Le calvaire allait durer un gros quart d’heure pour les Varoises qui prenaient un cinglant 11-0 dans les dents (1-11, 19e). À partir de là, le match semblait déjà clos cacheté et la suite allait le confirmer. Puisque Toulon n’allait pas passer soixante minutes à perdre des ballons, à buter sur Sandra Toft ou à trouver des poteaux, une légère réaction permettait à la troupe de Sandor Rac d’enquiller enfin quelques réalisations. Mais à la pause, les dégâts étaient bel et bien là (6-15, 30e).

Le deuxième acte ne s’annonçait pas des plus palpitants tant l’écart entre les deux formations était palpable mais c’était un véritable choc qui allait secouer le camp brestois. Impactée en l’air, Amandine Tissier retombait lourdement sur le dos et restait au sol un très long moment avant d’être évacuée sur civière vers l’hôpital. Carton rouge pour Gnabouyou et carton bleu synonyme de rapport après le match pour la joueuse du TSCVH. « Le problème avec cet écart au score, c’est que tu dépends un peu des intentions de l’adversaire et toi tu as tendance à penser que la rencontre est terminée, débriefait amer Laurent Bezeau. Il y a eu un excès d’agressivité qui ne servait à rien. Amandine est partie à l’hôpital, j’espère qu’elle ira bien. C’est en tout cas la troisième joueuse qu’on perd en dix jours après Kali Niakaté et Marta Mangué. Aujourd’hui, je n’ai plus que quatre professionnelles sur la base arrière. On va voir comment on va rebondir ».

En croisant les doigts pour qu’aucune autre fille ne soit touchée, le Brest Bretagne Handball finissait ensuite la partie très sérieusement, s’appuyant notamment sur une excellente Agathe Quiniou, une Pauline Coatanéa chirurgicale et finissant sur un joli +12 (18-30) sans que Laurent Bezeau n’ait eu à poser un seul temps mort en soixante minutes. Il y avait bien un gros écart ce mercredi entre une formation leader de Ligue Butagaz Énergie et une autre qui n’a remporté qu’une seule rencontre depuis le 25 octobre. Reste maintenant aux Rebelles à bien récupérer durant la semaine sans match qui s’avance. Mardi, elles seront à Celles-sur-Belle pour les huitièmes de finale de la Coupe de France. Avec d’ici là, on l’espère, de bonnes nouvelles quant à la santé d’Amandine qui a pu rentrer avec l'équipe avec Brest jeudi matin.

TOULON SAINT-CYR – BREST : 18-30 (6-15)
TOULON SAINT-CYR : Serdarevic (g.), Falcon (g.), Gnabouyou (1), Kramer (5), N’Diaye (3), Surmely, Bulleux, Catani (3), Julien, Abdourahim (3), Eradze (2), Benezeth (1), Caramello, Cvijic. Entraîneur : S. Rac.
BREST : Toft (g.), Quiniou (g.), Mauny (6), Tissier (2), Gros (5), Kobylinska (1), Gulldén (2), Lassource (2), Minevskaja (3), Fofana (1), Pop-Lazic (2), Foppa (1), Coatanéa (5), Jarrige. Entraîneur : L. Bezeau.


(crédit photos : GioFab Photos Sports)