BREST Bretagne Handball : le club de handball féminin de la pointe de Bretagne.

BREST Bretagne HANDBALL

10.09.21 | Tonje Loseth : « Nous ne pourrons plus être une surprise »

Le Brest Bretagne Handball est à la veille d’entrer dans une nouvelle aventure en Ligue des Champions. Trois jours après un revers initial en championnat à Bourg-de-Péage, l’objectif pour la troupe de Pablo Morel sera de parvenir à hausser le niveau de jeu pour faire face à l’armada de Rostov. L’arrière norvégienne Tonje Loseth, en est de toute façon convaincue, le BBH sera désormais attendu dans toutes les salles.

« Tonje, comment vas-tu ?
- Je me sens bien, on a enfin démarré la saison ! (grand sourire) On a travaillé fort et longtemps donc c’est bien de rentrer dans le vif du sujet.

- La saison démarre fort avec deux déplacements…
- Oui, c’est assez compliqué. On débute directement avec deux bonnes équipes et en plus difficiles à jouer chez elles. Bien sûr on est déçues du premier match parce qu’on a joué à un niveau très bas. Je sais qu’on peut faire beaucoup mieux. Si on veut gagner contre Rostov et faire une bonne prestation, on devra vraiment être meilleures que ça.

- Qu’est-ce qui n’a pas fonctionné mercredi ?
- Notre défense a bien sûr été le gros problème. Quand tu encaisses 37 buts, c’est trop, beaucoup trop. On a fait pas mal d’erreurs, on n’était pas assez agressives et il y avait trop d’espaces entre nous en défense. On doit résoudre tout ça avant Rostov.

- Perdre d’entrée, ça a été dur mentalement ?
- On était surtout déçues. Maintenant on veut montrer notre meilleur visage et prendre notre revanche par rapport à nous-mêmes. On sait qu’on peut faire beaucoup mieux donc on était surtout en colère contre nous.

- Cette défaite est-elle le meilleur moyen de rappeler qu’il y a danger à chaque rencontre en France ?
- Oui, clairement. C’est impossible de commencer un match de manière relax, et encore plus à l’extérieur. C’est une ligue très forte et on doit toujours être à 100% pour jouer.

- Enchaîner avec Rostov trois jours plus tard, c’est une bonne manière d’oublier vite ce qu’il s’est passé…
- Oui, on a appris beaucoup mercredi, maintenant c’est fini et on doit basculer sur la suite. C’est le handball, on a plein de matches et donc des opportunités de prendre rapidement notre revanche.

- La Ligue des Champions sera-t-elle plus difficile cette saison ? Parce que les autres équipes se sont renforcées et que tout le monde connaît Brest maintenant…
- Je pense que durant les deux dernières saison, le BBH a très bien joué et beaucoup progressé. Les équipes l’ont vu évidemment et nous ne pourrons plus être une surprise. Ce sera donc compliqué de refaire la même chose mais on a une très bonne équipe et on jouera dur pour faire le mieux possible.

- Que faudra-t-il craindre de Rostov ?
- C’est une équipe très forte avec beaucoup de bonnes joueuses, internationales. Rostov est fort en défense, joue bien les duels. C’est le style russe, ça va vite et c’est agressif. Ce sera une entame compliquée pour nous et un excellent test ».


(crédit photos : O.Stephan / BBH)