BREST Bretagne Handball : le club de handball féminin de la pointe de Bretagne.

BREST Bretagne HANDBALL

08.03.20 | Rostov, nous voilà !

À trois secondes près, les Rebelles auraient joué leur quart de finale face à Esbjerg mais la victoire des Danoises au buzzer face à Metz les a finalement envoyées dans les bras de Rostov. C’est donc par la Russie que le Brest Bretagne Handball devra passer pour valider son ticket pour le Final Four. Une nouvelle grosse étape à franchir pour les Brestoises, qui ont disposé facilement ce dimanche de Sävehof (29-17), mais leurs performances cette saison en Ligue des Champions peuvent laisser place à de l’optimisme.

Le suspense de la journée des Rebelles se sera bien déroulé à l’hôtel de Goteborg où elles séjournaient ce week-end. Comme prévu. Engagées dans une rencontre sans enjeu quelques heures auparavant face à Sävehof, elles ont ainsi très vite basculé dans un autre match, mais en mode spectatrices. C’est en effet la rencontre entre Esbjerg et Metz qui allait définir leur adversaire en quart de finale. Durant 60 minutes, les Brestoises ont envisagé un déplacement à Esbjerg, au Danemark, mais un but de la star néerlandaise Estavana Polman, a finalement envoyé tout le monde en Russie pour y affronter Rostov.

Il n’y avait guère que la confrontation avec Sävehof dans l’après-midi que les Brestoises avaient pu contrôler, et elles l’ont fait dans les grandes largeurs. « On voulait confirmer les statistiques d’une réussite en ligue des Champions et rester sur une dynamique de victoires, résumait brièvement Laurent Bezeau. Les filles ont pris le match très au sérieux face à un adversaire qui était quand même très faible. Les rotations ont été intéressantes, tout le monde a pu jouer et prendre du plaisir ».
Les Rebelles n’ont en effet pas eu besoin de puiser dans leurs ressources pour écarter de pâles Suédoises. Une grosse accélération au cœur de la première période a ainsi suffi à écrire le dénouement d’une partie sans enjeu. En 15 minutes, c’est un cinglant 10-0 que les Bretonnes ont infligé à leurs hôtes, incapables de trouver le chemin du but face à une Sandra Toft inspirée (2-14, 22e).
« On a été concentrées dès le début et on a pu décider du sort du match, commentait la gardienne danoise du BBH. On leur a rendu le match difficile et on a pu utiliser beaucoup de jeunes joueuses, c’était important ».

Le Brest Bretagne Handball a donc bouclé la phase de groupes et le Main Round de Ligue des Champions avec un superbe bilan de 10 victoires, 1 nul et 1 défaite. Très souvent souveraines, les Brestoises terminent même avec la meilleure attaque de la compétition (311) à l’issue des 12 premières rencontres et la meilleure différence de buts (+58). Mais malgré une très belle deuxième place de groupe derrière Gyor, c’est donc Rostov qui va se présenter face à elles en quart de finale, une formation affrontée à chaque édition depuis trois saisons. « Ça ne dépendait pas de nous et on doit prendre ce qui se présente, débriefait un brin fataliste Laurent Bezeau. On a terminé deuxième de notre poule en ayant flirté avec l’exploit face à Gyor. Il nous faudra continuer à rester sur la même dynamique et passer ce quart face à un adversaire qui est très aguerri et difficile à manœuvrer chez lui mais Metz a montré qu’il y a un chemin ».

Le Brest Bretagne Handball n’est surtout plus le même cette saison et a montré un tel appétit depuis le début de la compétition continentale qu’on le voit mal résigné à l’idée de défier le champion de Russie. Rostov aura certainement des arguments à faire valoir, à commencer par sa pépite Vyakhireva sur la base arrière, mais ce groupe de Rebelles voyage depuis six mois avec de la confiance plein les bagages et de sérieux atouts un peu partout sur le terrain. Après le match aller lors du premier week-end d’avril sur les rives du Don, l’Arena accueillera ce qui sera peut-être le plus grand rendez-vous de la jeune histoire du BBH. Et rien que ça, ça donne envie d’y être.

SÄVEHOF – BREST : 17-29 (5-17)
SÄVEHOF : Börjesson (g.), Kroon Andersson (g.), Cardell (1), Ekenman Fernis (1), Mortensen (2), Forsberg, Örtorp (2), Karlsson (1), Pettersson (1), Frykmer, Dano (2), Hansen, Äström Nilsson (3), Lagerbon (4), Rundcrantz. Entraîneur : R. Overby.
BREST : Toft (g.), Darleux (g.), Quiniou (g.), Mauny, Toublanc (3), Tissier (3), Le Hir, Gros (6), Kobylinska (2), Gulldén (1), Lassource (3), Lagattu, Minevskaja (2), Pop-Lazic (5), Coatanéa (2), Jarrige (2). Entraîneur : L. Bezeau.


(crédit photos : IK Sävehof)