BREST Bretagne Handball : le club de handball féminin de la pointe de Bretagne.

BREST Bretagne HANDBALL

05.05.21 | Eva Jarrige : « J’ai bien fait de persévérer »

À 21 ans, Eva Jarrige vient de parapher son premier contrat professionnel d'une durée de 2 saisons. Arrivée en 2017 au centre de formation du Brest Bretagne Handball, elle passe donc un cap supplémentaire en intégrant pleinement un effectif de Division 1 qu’elle fréquentait déjà très régulièrement depuis deux saisons. La Clermontoise, qui porte sur son maillot le numéro 63 de son département de naissance, avoue avoir connu quelques moments de doute durant sa formation au BBH mais apprécie d’être aujourd’hui récompensée de ses efforts avec ce contrat qui est le début d’une nouvelle étape pour elle.

« Eva, quel est ton sentiment après la signature de ce premier contrat professionnel ?
- Je suis super contente. En venant ici à Brest, c’était mon objectif. Je suis dans un grand club et c’est un bel accomplissement même si ce n’est pas une finalité. Je suis très heureuse en tout cas que le BBH me fasse confiance pour les deux prochaines saisons.

- Pendant tes quatre ans au centre de formation, as-tu connu des moments de découragement ?
- Forcément, il y a des périodes où c’était plus difficile, où j’ai douté un peu, surtout qu’ici on n’intègre pas l’équipe professionnelle en un claquement de doigts. Les deux premières saisons, je n’étais pas beaucoup avec les pros et je me disais que peut-être je n’étais pas au niveau. Maintenant, je sais que j’ai bien fait de persévérer.

- Est-ce si particulier d’être en formation dans un club où de nombreuses grandes joueuses évoluent ?
- C’est dur parfois parce que je pense qu’on se fait une vraie place dans une équipe grâce aux performances sur le terrain. Quand il y a de grandes joueuses comme c’est le cas ici, c’est difficile d’avoir sa part, d’autant que je n’ai pas un caractère très affirmé. Ça prend du temps mais c’est normal et grâce au temps qu’on passe avec ces filles, à l’entraînement ou en déplacement, on se fait sa place. Maintenant, c’est top pour moi.

- Durant ton contrat avec le BBH, tu seras fixée sur deux postes, arrière droite et pivot…
- J’adore jouer à ces deux positions et je pense que ça peut être un avantage pour moi dans ma carrière de pouvoir être polyvalente. J’ai moins d’expérience au pivot donc j’aurai encore plus de travail à fournir. Je jouerai là de toute façon où on aura besoin de moi, je me mettrai au service de l’équipe. Et puis je veux surtout m’imposer comme une spécialiste de la défense et dans ce secteur, il n’y a pas la question d’être arrière droite ou pivot. C’est avec la défense qu’on gagne les matches, tout le monde s’accorde à le dire, c’est là que je pourrai me faire ma place et m’amuser le plus je pense.

- Tu as déjà évalué tes axes prioritaires de progression ?
- Je pèche beaucoup sur la lecture du jeu. Quand je vois les choses, je suis capable de réagir correctement et de faire les bons choix mais quand je ne lis pas bien les situations, je ne peux pas inventer quelque chose pour trouver une solution. Ça s’apprend. C’est vrai que quelques filles ont ça en elles, moi ce n’est pas tout à fait le cas, je dois bosser pour ça.

- Que peut-on te souhaiter pour les deux prochaines saisons ?
- M’imposer encore plus dans l’équipe, prendre davantage de temps de jeu, d’importance et poursuivre ma progression, gagner avec le club ».