BREST Bretagne Handball : le club de handball féminin de la pointe de Bretagne.

BREST Bretagne HANDBALL

05.02.21 | Un nouveau contrat pour Kali Niakaté

C’est une autre bonne nouvelle que le Brest Bretagne Handball a le plaisir d’annoncer aujourd’hui avec la prolongation pour deux saisons de Kalidiatou Niakaté. Désormais liée au club jusqu’en 2023, l’arrière gauche du BBH va donc pouvoir s’installer encore un peu plus dans un effectif où elle a pu faire valoir ses qualités des deux côtés du terrain. Après Alicia Toublanc et Coralie Lassource, c’est donc une nouvelle fois sur la stabilité que mise le club pour poursuivre sa progression aussi bien en Ligue Butagaz Énergie qu’en Ligue des Champions.

« La meilleure chose pour moi »

« Kali, on t’imagine heureuse d’avoir prolongé pour deux saisons avec le BBH…
- Oui, très ! Ça prouve que le club me fait confiance et comme je voulais rester… J’ai eu plusieurs propositions mais j’ai pesé le pour et le contre et Brest est vite ressorti du lot. D’un point de vue sportif déjà, depuis l’année dernière les résultats sont très bons, c’est un paramètre à prendre en compte. Et j’ai aussi été très bien intégrée, j’ai du temps de jeu. Il fallait que je prenne tout ça en compte et c’était donc la meilleure chose pour moi de rester.

- Sens-tu avoir progressé depuis que tu es ici ?
- Oui, bien sûr. Forcément quand tu joues la Ligue des Champions et en compagnie de joueuses expérimentées, tu avances plus vite et tu passes un cap dans ta carrière. Je pense que mon jeu est plus propre, j’ai davantage d’assurance, je suis plus mature. Psychologiquement et mentalement aussi, je me sens beaucoup plus forte. J’arrive à jouer presque sans pression de gros matches, ce n’était pas le cas avant. J’ai progressé également au niveau du professionnalisme. C’est un club qui a des exigences et ça force à être plus carrée. Il y a des choses que tu ne fais pas forcément quand tu ne joues pas tous les trois jours. Là, je dois moins sortir, faire attention à mon hygiène de vie, bien manger, faire plus de soins…etc…

- Depuis que tu es à Brest, tu disputes la Ligue des Champions. Ton adaptation a été rapide…
- Je ne m’attendais pas à ça parce que c’est vraiment la plus grande compétition qu’on puisse disputer. Mais j’ai vite été intégrée dans l’équipe, je m’y suis rapidement retrouvée. Quand mentalement ça va, le reste suit. Il y a des filles expérimentées à côté, c’est aussi beaucoup plus simple, le jeu est plus structuré et ça m’a évidemment apporté. Je trouve qu’avec Brest la saison dernière on s’est vite adaptées, on a vu qu’on avait le niveau. Aujourd’hui, beaucoup d’équipes nous craignent, on s’est installées dans cette compétition et ça fait plaisir.

- Tu es l’archétype de la joueuse moderne, performante des deux côtés du terrain. C’est quelque chose que tu veux entretenir certainement…
- Oui, je veux vraiment garder ces deux compétences, c’est une vraie force. À Brest, c’est quelque chose que j’ai pu retrouver. Quand j’étais à Issy, on m’a vite mise sur la défense et j’ai fait un an et demi sans presque jouer en attaque. J’ai retrouvé un peu ça à Nantes mais j’ai ensuite été blessée. Aujourd’hui, je peux exploiter tout mon potentiel à Brest, j’espère que ça va continuer.

- L’an prochain, ce sera comme un nouveau cycle. Il faudra que tout le monde s’adapte…
- La venue de nouvelles joueuses oblige forcément à prendre un peu de temps pour construire l’équipe, tout le monde va devoir faire des efforts. Il y aura du nouveau au poste de demi-centre par exemple, il faudra qu’on se comprenne, cette relation est importante. Je suis sûre que ça va le faire. Ce sera un style différent puisque l’entraîneur sera nouveau aussi. Il y aura beaucoup de jeunes, ça risque d’être très dynamique, ça va courir, ça va taper, il y aura de l’intensité. Ce ne sera pas comme un changement de club pour moi, mais presque. On devra prendre le temps de reconstruire mais ça va le faire.

- Tu as hâte aussi de retrouver le public ?
- Oui, et je voulais d’ailleurs remercier nos supporters de nous avoir soutenus la saison dernière, ils avaient été très importants, notamment sur les matches serrés. J’ai vraiment hâte de les revoir ailleurs que sur un écran, entendre leurs encouragements. Ça nous manque beaucoup et j’espère que d’ici la fin de saison ou le début de la prochaine, on pourra remplir l’Arena. J’ai aussi reçu beaucoup de soutien quand j’ai été gravement blessée, c’était très important pour moi, ça motive encore plus pour donner à notre public des victoires. On doit être performantes pour eux ».


(crédit photos : O.Stephan/BBH)