BREST Bretagne Handball : le club de handball féminin de la pointe de Bretagne.

BREST Bretagne HANDBALL

02.07.21 | Le BBH connaît ses 7 adversaires de Ligue des Champions

Le tirage au sort de la Ligue des Champions 2021/2022 a eu lieu ce vendredi matin à Vienne, en Autriche. Sur la base de la même formule que la saison passée (avant la modification due au Covid-19), les 16 équipes qualifiées ont été réparties en deux poules de 8. Le Brest Bretagne Handball figurait dans le pot 1 et connaît donc désormais ses 7 adversaires pour la phase de groupes qui se disputera de septembre à février.

Le Brest Bretagne Handball, vice-champion d’Europe, a évité les trois autres participants du dernier Final Four. Vipers (Norvège), Gyor (Hongrie) et CSKA (Russie) ont tous été dirigés vers le groupe B.
Cela n’empêche pas que les Rebelles auront fort à faire dans une poule qualifiée d’homogène par leur nouvel entraîneur Pablo Morel.
Trois anciens vainqueurs de la compétition seront ainsi au menu : Buducnost Podgorica (Monténégro, titré en 2012 et 2015), CSM Bucarest (Roumanie, 2016) et Podravka Koprivnica (Croatie, 1996).
Buducnost et le BBH ont déjà pu s’affronter lors des trois dernières éditions et les deux équipes seront donc en terrain connu même si l’effectif monténégrin a beaucoup évolué à l’intersaison.
Podravka figurait dans la poule de Brest la saison passée, les deux matches ayant d’ailleurs été disputés en Croatie (2 victoires des Rebelles).
Ce sera en revanche une première au niveau européen face au CSM Bucarest, champion de Roumanie autour de sa superstar Cristina Neagu.

Autre formation que le BBH n’a jamais affronté, Ferencvaros (FTC), club basé à Budapest et récent champion de Hongrie devant Gyor.

Les Rebelles retrouveront également dans leur groupe (après 2017/2018, 2018/2019 et 2016/2017 en Coupe EHF) les Russes de Rostov-Don, battues il y a quelques semaines dans leur pays pour le titre par le CSKA Moscou.
Les Allemandes du Borussia Dortmund étaient également dans le tableau brestois la saison passée (1 victoire pour les Rebelles et 1 nul) et les Danoises de Team Esbjerg avaient été éliminées par les Finistériennes en 1/8e de finale.

Tout ce petit monde se retrouvera dès le week-end des 11/12 septembre pour en découdre. Le BBH débutera sa campagne européenne par un déplacement périlleux en Russie pour y affronter Rostov.

Pablo Morel : « Une poule très homogène »

« J’ai plutôt l’impression que c’est une poule très homogène, avec des équipes qui ont déjà une vraie renommée sur le plan européen et qui continuent à progresser.
On peut parler d’Esbjerg qui s’est renforcé avec notamment l’arrivée de Reistad, en train de se présenter comme l’une des meilleures joueuses du monde. Il y avait déjà une base dans ce groupe, c’était déjà dense et ce sera là un concurrent très sérieux.
On peut aussi évoquer Bucarest, une équipe qui a connu pas mal de mouvements mais qui a l’habitude de ce fonctionnement. Il y a toujours un noyau dur autour de Neagu et quand on connaît la qualité et l’expérience de cette joueuse, on sait que ce sera un très gros morceau. Au niveau international, le fait de maîtriser l’environnement et d’avoir déjà gagné la compétition est très important, c’est le cas de Bucarest.
Dans notre poule, on retrouve aussi Rostov qui était déjà imposant et se renforce avec deux gros calibres que sont Edwige et Amorim. Il y aura encore plus de densité défensive. Et puis FTC qu’il ne faut pas oublier qui perd Hafra mais est tout de même le champion de Hongrie et est passé la saison dernière devant Gyor. Ça force le respect.
Quand on est Brest et qu’on sort d’une telle saison, on ne peut pas ambitionner autre chose que de toute façon se faire respecter. On va devoir s’engager avec de l’enthousiasme et la volonté de performer à chaque match. Il faudra tout de même prendre en compte le rajeunissement de l’équipe et apprendre à monter le niveau de jeu tous ensemble avec de nouveaux repères ».