BREST Bretagne Handball : le club de handball féminin de la pointe de Bretagne.

BREST Bretagne HANDBALL

02.07.20 | Les adversaires du BBH à la loupe

Mercredi soir, l’EHF a levé le voile sur les futures confrontations du BBH en Ligue des Champions lors de la saison 2020-2021. La nouvelle formule de la compétition offre deux groupes de 8 équipes, ce sont donc 7 formations que les Rebelles devront affronter avec l’objectif de terminer à l’une des premières places pour accéder directement aux quarts de finale ou entre la 3e et la 6e place pour participer aux play-offs.
Voici un petit focus sur les adversaires qui seront au menu du Brest Bretagne Handball de septembre à février.

GYOR (HONGRIE)

Pour la troisième fois en quatre participations à la plus relevée des compétitions, le Brest Bretagne Handball va retrouver ce qui se fait de mieux actuellement dans le monde du handball. Le club hongrois, au palmarès riche de 5 Ligues des Champions (dont les 3 dernières) et 15 titres nationaux, s’avancera encore en favori cette saison. Mais Gyor, qui comptera 4 Françaises dans ses rangs (Glauser, Leynaud, Nze Minko, Edwige) a vu il y a quelques mois que Brest pouvait le regarder dans les yeux.

VALCEA (ROUMANIE)
Encore un adversaire que le BBH a eu sur sa route la saison passée (2 victoires à la clé pour les Rebelles). Le club, qu’a rejoint Shenia Minevskaja, enquiquine le CSM Bucarest depuis deux ou trois exercices en Roumanie, et était devant son rival de la capitale les deux dernières éditions. Les Rebelles ouvriront le bal à l’Arena face à cette équipe à la mi-septembre et se souviendront certainement avant le match retour de l’ambiance qui les attendra lors de la dernière levée de la saison régulière en février.

BUDUCNOST PODGORICA (MONTÉNÉGRO)
Un club que le BBH connaît très bien et a eu comme adversaire lors des deux dernières saisons. La troupe de Laurent Bezeau y avait même effectué un mini-stage il y a un an. Buducnost est champion de Serbie-Monténégro puis du Monténégro depuis 27 ans sans interruption et dominait l’Europe il y a quelques années encore  (Ligue des Champions en 2012 et 2015). Cette saison, le fer de lance de l’équipe des Balkans, Djurdjina Jaukovic, a pris la direction de la Bretagne. De l’autre côté, c’est une ancienne Brestoise qui a signé : Allison Pineau.

BORUSSIA DORTMUND (ALLEMAGNE)
L’une des inconnues de ce groupe. Nouveau venu dans la compétition, la formation de Rhénanie du Nord – Westphalie a récemment brisé l’hégémonie allemande de Bietigheim et Thuringer et s’affirme comme la valeur montante du pays, adossée au prestigieux club de foot. Les jaune et noir auront forcément une carte à jouer dans ce groupe et pourront s’appuyer sur la surprise pour déstabiliser leurs adversaires. Ce sera le premier déplacement de la saison pour les Rebelles au mois de septembre.

CSKA MOSCOU (RUSSIE)
Après Kuban Krasnodar ou Lada Togliatti, c’est le club qui tente de rompre l’hégémonie de Rostov en Russie. Avec de gros fonds, le CSKA veut monter vite et bien sur l’échiquier européen. Le club entraîné par le Danois Jan Leslie participera pour la première fois à la Ligue des Champions en déployant un effectif déjà consistant avec de bonnes joueuses russes (Dmitrieva, Skorobogatchenko) et quelques étrangères référencées (Jacobsen, Heindahl…). Les Rebelles seront donc très méfiantes à l’heure d’aborder ces rendez-vous franco-russes.

PODRAVKA KOPRIVNICA (CROATIE)
Le club du nord de la Croatie tente de retrouver son lustre d’antan (vainqueur de la Ligue des Champions en 1996). Aux commandes d’un navire déjà 25 fois vainqueur de son championnat national, l’entraîneur Zlatko Saracevic, ancien arrière droit mythique, dispose d’un groupe qui a perdu sans doute son meilleur élément, Tjasa Stanko, partie à Metz. Avec souvent de belles affluences sur place, le déplacement dans les Balkans ne sera pas de tout repos.

ODENSE (DANEMARK)
Le retour en Ligue des Champions pour le club après une saison en Coupe EHF. Adversaires du BBH en 2018/2019, les Danoises afficheront une équipe bien différente puisque quelques éléments majeurs viennent de quitter Odense : Ostergaard (Bietigheim), Hagman (Nantes), Jorgensen (Bietigheim), Offendal (Paris), Heindahl (CSKA). Après la signature de Nycke Groot il y a un an, c’est Lois Abbingh qui a rejoint cette saison Lois Abbingh. Expérience et talent donc.