BREST Bretagne Handball : le club de hand ball féminin de la pointe de Bretagne.

BREST Bretagne HANDBALL

31.03.17 | L’heure du redressement ?

Pas en réussite depuis le début du mois de mars, le Brest Bretagne Handball a enregistré la semaine dernière à Issy Paris sa troisième défaite en autant de matches. La priorité est donc de relever la tête mais la tâche ne s’annonce une nouvelle fois pas des plus aisées avec un déplacement au Palais des Sports de Besançon où les locales n’ont perdu que contre les cadors.

Il y a toujours des périodes comme cela durant une saison, des moments où ça va moins bien, des enchaînements frustrants et dans ce cas, l’attente de l’éclaircie se fait chaque jour plus forte. Pour le BBH, qui avait plutôt bien négocié un calendrier dantesque depuis début janvier, les mauvais résultats en championnat sont paradoxalement venus quand cette terrible série européenne s’est arrêté.

Défaites contre Chambray, Metz et Issy Paris, les Brestoises ont rétrogradé à la troisième place du classement et vont maintenant tout faire pour ne pas perdre un rang supplémentaire. À un mois des play-offs, l’importance des résultats va aller crescendo dans le sprint final. « Aujourd’hui, la priorité c’est de gagner, résume simplement Laurent Bezeau. La conséquence de ça sera qu’on se remettra dans une spirale positive. Le reste, c’est de la littérature ».

Le coach du BBH aurait peut-être aimé une opposition moins cotée pour entamer l’opération redressement mais c’est comme ça, il faudra aller défier Besançon dans son Palais des Sports (samedi, 20h15). Les joueuses de Raphaëlle Tervel n’y ont pour le moment concédé que deux revers, contre Metz et Issy Paris. « Là-bas, c’est toujours difficile, confirme Laurent Bezeau. Dans le jeu, on ne sait pas trop à quoi s’attendre car Besançon aime brouiller les pistes mais on sait en revanche que le public supporte bien son équipe et les joueuses y sont très engagées et investies ».

Mais ce match sera bien une rencontre entre deux formations mal en point puisque les Bisontines restent sur quatre revers consécutifs. Après avoir très bien démarré l’année 2017, les filles de Tervel ont connu un terrible mois de mars. Récemment, deux jokers médicaux sont venus renforcer l’effectif de l’ESBF : Appoline Feuvrier (Bourg de Péage) et Aïssatou Kouyaté (Nice) ont suppléé Amanda Kolczynski et Anna Manaut, blessées longue durée. C’est donc face à un groupe un peu différent du match aller que devront batailler les Brestoises.

En novembre, à l’Arena, les filles du BBH avaient eu du mal à prendre la mesure de leurs adversaires de l’est, étaient menées de 4 buts à la mi-temps et n’étaient passées devant qu’à l’approche du dernier quart d’heure. La prudence est donc de mise mais cela n’empêche pas l’optimisme. « On peut le faire mais surtout on doit le faire, martèle Laurent Bezeau. J’ai senti mon groupe très concerné et concentré cette semaine. On est en train de récupérer physiquement. Après les enchaînements de matches tous les trois jours, on a enfin pu prendre le temps de se poser, de récupérer, de parler, de travailler et de préparer le match. Tous les voyants sont au vert ». Verdict samedi à partir de 20h15.

LE GROUPE BRESTOIS :
Cléopatre DARLEUX, Anaïs ADELIN, Maud-Eva COPY, Alice DURAND, Stéphanie NTSAMA AKOA, Allison PINEAU, Amandine TISSIER, Marta MANGUÉ, Melinda GEIGER, Nabila TIZI-SADKI, Alicia TOUBLANC, Marie PROUVENSIER, Gaëlle LE HIR, Astride N’GOUAN.


(crédit photos : O.Stephan/BBH)