BREST Bretagne Handball : le club de handball féminin de la pointe de Bretagne.

BREST Bretagne HANDBALL

31.01.19 | Sandra Toft, direction Brest !

Le Brest Bretagne Handball a le plaisir d’annoncer la signature pour une saison de la gardienne internationale danoise Sandra Toft (29 ans), actuelle capitaine du club de Team Esbjerg. Référencée au niveau mondial et titulaire en équipe nationale, elle vivra là sa première expérience hors Scandinavie. Remplaçante de Filippa Idéhn, qui quittera le club à la fin de la saison, elle formera une doublette prometteuse avec Cléo Darleux.

Les recrutements s’enchaînent pour le Brest Bretagne Handball qui officialise aujourd’hui la signature de Sandra Toft, gardienne de but d’Esbjerg, dans le championnat danois.
Formée à Holstebro, avec qui elle a remporté la Coupe EHF en 2013, Sandra a pris en 2014 la direction de la Norvège et du prestigieux Larvik. Ayant pris la succession de la mythique gardienne Lene Rantala (fin de carrière à 45 ans !), elle y remporte trois championnats nationaux et participe à une finale de Ligue des Champions (2015). De retour dans son pays natal en 2017, elle opte pour Team Esbjerg, l’une des formations ambitieuses du très dense championnat danois, avec qui elle gagne la coupe nationale la saison passée.

À Brest, Sandra découvrira donc pour la première fois un pays non scandinave et apportera avec elle son expérience au niveau international (109 sélections avec le Danemark). Elle formera la doublette dans les cages avec Cléopatre Darleux, Filippa Idéhn stoppant son aventure avec le Brest Bretagne Handball.

Velkommen Sandra !

Sandra TOFT 
Danoise 
Gardienne de but 
29 ans, née le 18 octobre 1989 
1,76m

Clubs précédents : Holstebro (DAN, 2007-2014), Larvik (NOR, 2014-2017), Esbjerg (DAN, 2017-2019). 
Palmarès : Vainqueure de la Coupe EHF en 2013 avec Holstebro ; championne de Norvège en 2015, 2016 et 2017 avec Larvik ; vainqueure de la Coupe de Norvège en 2015, 2016 et 2017 avec Larvik ; vainqueure de la Coupe du Danemark avec Esbjerg en 2018 ; vainqueure du Championnat du Monde jeunes en 2006 et du Championnat d'Europe juniors en 2007 avec le Danemark.
Meilleure gardienne de l'Euro 2016.
Internationale danoise (109 sélections)

Jean-Luc Le Gall (coordinateur sportif) :
« Filippa a donné le meilleur d’elle-même depuis qu’elle est là mais pour autant, ses performances jusqu’à aujourd’hui n’ont pas été à la hauteur de ce qu’elle est capable de produire en équipe nationale. C’est la vie sportive. Concernant Sandra, elle nous intéressait depuis un moment déjà et on appris qu’elle avait dans un coin de sa tête l’envie de venir chez nous. C’est une joueuse avec une grande expérience à travers son équipe nationale et les campagnes européennes avec ses différents clubs. Comme ce poste de gardienne est primordial dans notre sport, notre objectif numéro un était de se donner le maximum de chances d’avoir des performances hyper stables dans les buts. Avec autant d’expérience partagée par Cléo et Sandra, c’est une garantie à ce niveau ».


Sandra Toft : « J’aime ce challenge »

« Sandra, quelles sont tes premières impressions après ta signature au BBH ?
- Je suis vraiment heureuse, très excitée de rejoindre un nouveau pays et un club avec de grosses ambitions comme moi.

- Pourquoi ce choix du BBH ?
- J’ai voulu rejoindre Brest parce que c’est un futur grand club. Les dirigeants veulent quelque chose et je veux construire avec eux. Et puis il ne faut pas oublier qu’aujourd’hui l’équipe de France est la meilleure du monde donc beaucoup de très bonnes joueuses sont dans ce championnat et ça ne peut que me pousser à vouloir être encore meilleure.

- Ce sera la première fois que tu quitteras la Scandinavie après Holstebro et Esbjerg au Danemark et Larvik en Norvège. Tu as quelques appréhensions par rapport à ça ?
- Non, je n’ai pas peur, je suis plutôt excitée d’apprendre une nouvelle culture, une nouvelle langue. Bien sûr, je suis un peu nerveuse d’arriver en France sans rien en connaître mais j’aime ce challenge et je pense que ce sera sympa.

- Que connais-tu du handball français ?
- Je sais que les Françaises battent tout le temps les Danoises ! (rires) Et concernant la LFH, elle devient sans cesse meilleure. Ce n’est pas loin d’être le meilleur championnat du monde je pense. Il y a plein de très bonnes équipes et c’est une bonne chose.

- Tu t’attends à trouver quoi à Brest ?
 - J’espère qu’on pourra jouer la Ligue des Champions évidemment ! Sinon j’ai aussi vu quelques matches du BBH et j’ai pu me rendre compte de l’ambiance de l’Arena avec tant de gens qui sont là. J’aime vraiment ça ! À Esbjerg, nous avons aussi de nombreux fans mais ils ne peuvent pas être plus de 2 000.

- Quel genre de gardienne es-tu ?
- Tout le monde dit que j’utilise beaucoup ma tête. J’essaye de lire les intentions des joueuses face à moi. Je me prépare énormément pour savoir exactement où elles tirent. Et dans le un contre un, je peux être vraiment agressive.

- Le leadership est important selon toi ?
- Pour moi, c’est primordial d’être une leader sur le terrain. Tu sais, pour jouer dans les buts, tu dois être un peu spéciale (sourire).

- Cléo Darleux, tu la connais ?
- J’ai joué contre elle plein de fois. Elle est très douée et j’ai vraiment hâte de devenir sa partenaire dans l’équipe. On est toutes les deux de taille moyenne mais on n’a pas du tout le même style. Il y aura bien sûr de la compétition entre nous, c’est normal, mais dans mon esprit elle sera davantage ma collègue parce qu’on doit d’abord faire en sorte que l’équipe gagne le match, peu importe qui est dans le but.

- Et qu’attends-tu de ta fin de saison à Esbjerg avant de rejoindre Brest ?
- J’espère qu’on pourra gagner la Coupe EHF (Esbjerg est quasiment qualifié pour les quarts de finale) et aussi bien sûr le championnat danois (actuellement 3e) même si ce sera compliqué. C’est très ouvert au Danemark. Il y a les play-offs après la saison régulière donc tout sera possible ».