BREST Bretagne Handball : le club de hand ball féminin de la pointe de Bretagne.

BREST Bretagne HANDBALL

28.03.17 | Lindsay Burlet va rejoindre Brest

Le BBH est heureux de pouvoir officialiser la signature pour une saison de l’arrière droite Lindsay Burlet (22 ans). Arrivée de Martinique au Centre de Formation de Metz en 2011, elle a franchi les paliers au sein du club lorrain en passant de la N1 à l’équipe première avec laquelle elle a été championne de France l’an passé et a découvert la Ligue des Champions. Excellente en défense, elle apportera de la densité à un groupe brestois voulant relever tous les challenges et tentera de se faire une place en poursuivant sa progression. Pur produit de la formation messine, elle sera donc la deuxième joueuse du MHB avec Sladjana Pop-Lazic à faire le chemin de la Lorraine à la Bretagne. Avec cette arrivée, la sixième après Pauline Coatanéa, Jovana Stoiljkovic, Sladjana Pop-Lazic, Louise Sand et Filippa Idéhn, le recrutement du Brest Bretagne Handball est clos.

Bienvenue Lindsay !


Lindsay BURLET

Française
Arrière droite
22 ans, née le 6 juin 1994
1,80m ; 70kg

Clubs précédents : Metz (formation, N1, LFH, 2011-2017).
Palmarès : Championne de France en 2016 avec Metz.

Laurent Bezeau (entraîneur du BBH) :
« L’arrivée de Lindsay s’inscrit dans notre volonté de disposer d’un effectif capable de surmonter les différents challenges en France et peut-être en Europe. L’arrêt de Stéphanie Ntsama Akoa et la future longue indisponibilité d’Allison Pineau, nos deux meilleures joueuses en défense avec Astride N’Gouan, nous ont aussi poussés à faire le choix de Lindsay qui excelle dans ce domaine ».

Lindsay Burlet : « Je vais devoir me battre »

« Lindsay, est-ce que le choix du BBH a été difficile à faire pour toi ?
- Non, pas difficile mais c’est clair que c’était une décision importante parce que c’est la première fois que je change de club depuis mon arrivée en métropole. C’est quelque chose de bien pour moi parce que Brest est un grand club et j’espère m’y épanouir la saison prochaine.

- Qu’aura représenté Metz pour toi ?
- Tout. C’est le club qui m’a formée, qui m’a permis d’évoluer. Je suis arrivée en 2011 et j’y ai fait tous les niveaux, j’y ai connu la LFH, la Ligue des Champions. J’ai tout appris à Metz. C’est un club magnifique.

- À Brest, comment vois-tu se dessiner tes nouveaux objectifs personnels ?
- Dans ma tête, c’est toujours la même chose. Je suis encore plus déterminée parce que c’est une nouvelle équipe. Il y a de très bonnes joueuses à mon poste et je devrai me battre, montrer mon niveau et mes capacités à en vouloir toujours plus. Je pars dans cette optique de tout donner chaque jour, chaque entraînement.

- C’est une sorte de mise en danger pour toi ?
- Je ne dirais pas ça, plutôt une autre expérience. C’est sortir de mon confort pour relever un défi. À être trop dans un cocon, on peut se laisser aller. Là, je vais devoir me battre. Ce ne sera pas facile mais j’espère vraiment réussir.

- Tu es souvent reconnue comme un élément fort en défense. Tu trouves ça réducteur ?
- Pour l’instant, c’est vrai qu’on me considère surtout comme performante dans ce domaine mais c’est déjà très bien. La défense est très importante et je kiffe ça. Mais j’aimerais aussi qu’on me voie sous un autre aspect que les gens se rendent compte que je sais aussi attaquer, marquer ou aider une joueuse à le faire.

- Tu as pu revoir il y a quelques jours le public de l’Arena. Ça a compté également dans ton choix ?
- Ça n’a bien sûr pas été le seul élément pour me décider mais ça a compté, évidemment. C’est un bon public, toujours derrière son équipe, toujours à la soutenir. Quand les supporters s’endorment, ça ne donne pas vraiment envie. Là, ce n’est pas le cas !

- Et cette fin de saison avec Metz, tu en attends quoi ?
- J’espère qu’on va tout fracasser ! Je suis très motivée. Je veux qu’on aille le plus loin possible en Ligue des Champions et en championnat. On est vraiment motivées et on a confiance en nous. Pour le moment, c’est magnifique ».


(crédit photos : O.Stephan/BBH)