><

BREST Bretagne Handball : le club de hand ball féminin de la pointe de Bretagne.

BREST Bretagne HANDBALL

28.02.18 | La barre est redressée

Quatre jours après son revers inattendu face à Toulon, le Brest Bretagne Handball s’est remis dans le droit chemin en disposant de Havraises rapidement distancées (27-22). Grâce à ce succès, les Brestoises sont assurées de rester à la deuxième place après les matches du week-end et peuvent maintenant se tourner sereinement vers le quart de finale aller de Coupe EHF durant lequel elles affronteront les Norvégiennes de Kristiansand samedi.

Une défaite, ça peut arriver à tout le monde. C’est quand l’enchaînement négatif arrive que des choses peuvent être remises en question. Ce mercredi, le BBH s’est épargné une soupe de crâne en dominant dans les grandes largeurs une formation du HAC déjà tournée vers les play-downs pour sauver sa peau en LFH. « Quand tu es entraîneur, tu as horreur des mauvaises spirales donc c’était important qu’on réagisse après le match contre Toulon où on n’avait pas montré notre meilleur visage, lâchait en introduction Laurent Bezeau lors de son point presse. Il y a deux domaines dans lesquels j’attendais les filles : la motivation et l’engagement d’un côté, et les performances individuelles et collectives de l’autre ».

Le technicien du BBH a donc eu de quoi être rassuré en voyant ses protégées prendre un départ canon face à des Normandes qui balbutiaient offensivement (6-1, 9e). Bien en place et entraînées dans le sillage d’un trio Amandine Tissier – Maud Eva Copy – Marion Limal efficace, les Brestoises avaient pris leurs aises d’entrée et n’allaient plus quitter la tête. Il y eut bien un retour à trois unités dans le premier acte pour les Havraises (9-6, 18e) mais l’écart était déjà conséquent à la pause (15-9, 30e). « On savait que ce serait compliqué, confessait Roch Bedos, l’entraîneur du HAC. On s’attendait bien sûr à une réaction de Brest, les joueuses étaient sûrement sous pression et bien préparées. Le BBH est une équipe solide et nous on avait conscience que ce serait simplement une étape de plus dans notre préparation pour la deuxième phase du championnat, les play-downs. Il y aura des choses à travailler mais également des satisfactions ».

En point positif, Roch Bedos aura certainement noté la belle réaction de ses joueuses juste après le plus gros écart du match, +11 (26-15, 50e). Plus agressives défensivement et profitant d’une relative désorganisation locale, les Havraises allaient infliger un 7-0 en 7 minutes (26-22, 59e) qui avait le don d’adoucir la note. « Globalement le match a été intéressant même si les dernières minutes ont pu laisser les supporters sur leur faim, poursuivait Laurent Bezeau. C’est de ma faute, j’ai fait rentrer des joueuses comme Jovana ou Allison qui n’étaient pas bien échauffées et on a mis en place des choses qu’on n’avait pas trop eu le temps de travailler à l’entraînement. Je ne leur ai pas rendu service ».

L’essentiel était là de toute façon et grâce à cette victoire (27-22), les Brestoises ne verront pas revenir tout de suite leurs poursuivantes niçoises au classement. Elles peuvent même se tourner sereinement vers le quart de finale de Coupe EHF face à Kristiansand. Dès jeudi matin, elles s’envoleront pour la Norvège avec ambition. « On va essayer de gagner là-bas, assurait pour conclure Laurent Bezeau. Mais c’est vrai que le calendrier est compliqué et quand on sait qu’on est, avec la Hongrie, dans le championnat le plus compliqué en Europe… On doit tout de même être capables de mettre en place des choses pour d’adapter à tout ça ». Alors rendez-vous samedi à 17 heures pour le premier chapitre de ce quart de finale !

BREST – LE HAVRE : 27-22 (15-9)
BREST : Darleux (g.), Idéhn (g.), Tissier (3), Pineau, Copy (5), N’Gouan (1), Prouvensier, Sand (2), Pop-Lazic (4), Stoiljkovic (2), Coatanéa (1), Burlet (2) Limal (6), Mangué (1). Entraîneur : L. Bezeau.
LE HAVRE : Garba (g., 1), Pantic (g.), Camara (1), Stosic (1), Sawaneh, Schop (4), Aubertot, Mavoungou (1), Dias (2), Rajnohova (6), Dorson, Elisme (6). Entraîneur : R Bedos.


(crédit photos : O.Stephan/BBH)