BREST Bretagne Handball : le club de handball féminin de la pointe de Bretagne.

BREST Bretagne HANDBALL

26.01.18 | Le BBH mise sur Pauletta Foppa

Le Brest Bretagne Handball est en mesure d’officialiser la signature pour trois saisons de la jeune pivot Pauletta Foppa (17 ans), actuellement à Fleury. Sa venue s’inscrit dans une démarche de performance et d’avenir pour le BBH qui mise là sur l’une des joueuses les plus prometteuses de sa génération à laquelle des responsabilités seront rapidement données.

« Je ne pensais pas que ça irait aussi vite, je n’ai fait que quelques apparitions en LFH, confesse d’entrée la future Brestoise. Je ne savais pas vraiment si des clubs me voulaient, c’est mon directeur de pôle Jonathan Mouton qui s’en chargeait et m’a ensuite tenue informée ».

L’ascension est fulgurante pour Pauletta Foppa qui va ainsi passer en un peu plus d’une année de Montargis (N1) au Brest Bretagne Handball, vice-champion de France (en attendant peut-être mieux). Encore au Pôle Espoirs d’Orléans, la pivot va d’ailleurs zapper l’étape centre de formation pour intégrer directement l’effectif professionnel du BBH. « Je préférais cette option, confirme-t-elle sans cacher son envie de vite gravir les échelons. Sortir de 4 ans de pôle et retourner dans une structure de formation, ça ne m’intéressait pas. J’apprends beaucoup plus vite avec les pros qui sont plus expérimentées ».

Et elle parle en connaissance de cause, elle qui a rejoint Fleury l’été dernier et participe depuis à toutes les séances du groupe LFH de Christophe Cassan. « En terme d’intensité et de rapport de force, ce n’est pas comparable », explique-t-elle. Dominante à ce poste de pivot où les éléments d’avenir ne sont pas pléthore, Pauletta a forcément tapé dans l’œil de nombreux clubs, mais son choix s’est vite porté sur le club de la pointe Bretagne et ses structures. « J’ai su que des clubs de D2 avaient pris contact et également Metz, détaille-t-elle. Mais là-bas, je sentais que je n’allais pas jouer. Je trouve que c’est un club qui entasse trop de joueuses à fort potentiel sans vraiment bien les exploiter. Je suis venue à Brest début janvier et j’ai pu voir le match de coupe d’Europe contre Craiova. C’était impressionnant, et encore on m’a dit qu’il n’y avait pas beaucoup de public ce jour-là ! Fleury est déjà un grand club mais on ne remplit pas les tribunes avec 4 000 personnes. Ça m’a vraiment plu ».

Pauletta sera donc bien brestoise pour les trois prochaines saisons et tentera de décrocher dans le même temps son BTS communication (elle est actuellement en terminale STMG). Sous la direction de Laurent Bezeau, elle poursuivra son apprentissage de la LFH qu’elle a déjà pu toucher du doigt cette saison. « C’est surtout l’intensité qui est différente de la N1, raconte-t-elle. Et puis les filles ont du vice, encore plus à mon poste de pivot. Il faut beaucoup d’expérience pour y jouer. Je ne peux par exemple pas poser des blocs comme je le fais normalement ».

Et quid de l’intégration d’une si jeune femme dans un collectif où certaines joueuses auront presque le double de son âge ? « J’ai toujours été la plus petite des groupes dans tous les clubs où je suis passée donc ça ne me changera pas trop, balaie-t-elle. Au contraire, ça me plaît parce que je peux demander des conseils aux filles à mon poste ou me renseigner avec les arrières sur la façon dont elles préfèrent que je joue ».

Celle qui apprécie beaucoup les carrières de Luc Abalo et Nora Mork a en tout cas déjà sa petite idée sur son rôle futur au Brest Bretagne Handball : « J’aimerais bien me faire connaître avec Brest au sein de la LFH et apporter le maximum au groupe. Mon temps de jeu dépendra de ce que je proposerai. Et jouer la Coupe d’Europe à mon âge, il n’y en a pas beaucoup qui ont cette chance ! »

Quatrième du dernier Euro U17 avec les Bleues (élue meilleure pivot de la compétition), Pauletta a également forcément des rêves internationaux et quand on lui pose la question sur l’équipe de France, celle des grandes, la réponse fuse : « Le plus tôt possible serait le mieux ». Si ce n’est pas de l’ambition…

Bienvenue Pauletta !

Pauletta en bref...

Fauletta FOPPA

Française

Pivot

17 ans 
née le 22 décembre 2000 à Amilly (Loiret)

1,77m

 

 
Formation : Pôle Espoirs d'Orléans (2014-2018).

Clubs précédents : Montargis (jusqu’en 2017 ; N1 de 2015 à 2017), Fleury (N1 et LFH, 2017-2018).


Internationale cadette et jeune.
- Médaille d’or au Championnat Méditerranéen (2016), élue meilleure pivot, meilleure joueuse et meilleure marqueuse de la compétition.
- 4e de l’Euro U17 (élue meilleure pivot de la compétition)


(crédit photos : DR et larep.fr)