BREST Bretagne Handball : le club de handball féminin de la pointe de Bretagne.

BREST Bretagne HANDBALL

24.01.19 | Kalidiatou Niakaté a choisi Brest !

Le Brest Bretagne Handball est heureux d’officialiser la signature pour les deux prochaines saisons de l’arrière internationale Kalidiatou Niakaté (23 ans). En enrôlant l’actuelle Nantaise, le club mise sur l’apport d’une joueuse déjà expérimentée mais encore jeune et en mesure de grandir en même temps que lui. Kalidiatou est la première recrue officielle pour la saison 2019/2020.

Le Brest Bretagne Handball est heureux d’officialiser la signature pour les deux prochaines saisons de l’arrière internationale Kalidiatou Niakaté (23 ans). En enrôlant l’actuelle Nantaise, le club mise sur l’apport d’une joueuse déjà expérimentée mais encore jeune et en mesure de grandir en même temps que lui. Kalidiatou est la première recrue officielle pour la saison 2019/2020.

La deuxième partie de la saison est à peine commencée que déjà les clubs de handball anticipent la suite. Ainsi, c’est la période des premières annonces de transfert et le BBH ne déroge pas à la règle. Pour sa première recrue de la saison 2019/2020, le Brest Bretagne Handball s’est offert les services d’une internationale française qui n’aura que 24 ans en mars mais est pourtant déjà rompue aux joutes de LFH, d’Europe et de l’équipe de France. Kalidiatou Niakaté, puisqu’il s’agit d’elle, va donc rejoindre pour deux saisons le Finistère.

Formée à l’école très référencée d’Issy Paris (actuel Paris 92) qu’elle a rejointe en 2011, elle y a fait ses armes puis signé son premier contrat professionnel en 2014. Avec le groupe parisien, elle a trusté les premières places du championnat mais a opté en 2017 pour un nouveau challenge avec une signature chez l’ambitieux Nantes avec qui elle terminera dans quelques mois sa deuxième saison avant de faire ses valises pour l’Arena.

Arrière gauche dotée d’une forte capacité de percussion, d’un tir de loin efficace et très à l’aise en défense où elle peut faire valoir une belle agressivité, Kalidiatou apportera un vrai plus à l’escouade brestoise.
Preuve de l’impact de cette joueuse sur le handball français, elle débarquera à Brest avec le statut de championne du monde et d’Europe. Rien que ça.

Bienvenue Kali !

Kalidiatou NIAKATÉ
Française
Arrière gauche
23 ans, née le 15 mars 1995
1,77m

Clubs précédents : Issy Paris (formation puis LFH, 2011-2017), Nantes (LFH, 2017-2019).
Palmarès : Vainqueure de la Coupe de la Ligue en 2013 avec Issy Paris. Championne du monde en 2017 et championne d’Europe en 2018 avec la France.
Internationale française

Jean-Luc Le Gall (coordinateur sportif) :

« Nous sommes bien sûr très satisfaits d’avoir pu convaincre Kalidiatou de nous rejoindre. Elle est issue de la formation française, ce qui est forcément un plus tant celle-ci montre aujourd’hui sur le plan international qu’elle a un vrai savoir-faire. L’arrivée de Kali va nous permettre de construire l’avenir car elle a déjà de l’expérience mais reste une 95 avec donc tout l’avenir devant elle. Avec Laurent, l’entraîneur, nous apprécions beaucoup ses qualités d’impact, en attaque comme en défense. Elle a aussi la capacité à tirer de loin. Mais au-delà de tout ça, l’image globale qu’elle dégage, c’est celle de la combattante qui va nous apporter cette dimension physique, en particulier en défense ».


Kalidiatou Niakaté : « C’est vraiment ce que je voulais »

« Quelles sont tes premières impressions en signant à Brest ?
- Je suis vraiment très contente de m’être engagée avec le BBH. C’est l’un des plus grands clubs de France, avec de gros objectifs sportifs. C’est vraiment ce que je voulais.

- Tu avais probablement plusieurs options pour la saison prochaine. Pourquoi avoir choisi Brest ?
- J’avais plusieurs possibilités, oui, mais je pense que le BBH était le meilleur choix pour moi. Comme je l’ai déjà dit, c’est un très gros club français qui joue la Ligue des Champions et qui a montré de très belles choses depuis sa montée en LFH. Évoluer dans un club comme ça, c’était pour moi un très bonne opportunité.

 

- Considères-tu que tu vas ainsi passer un cap supplémentaire dans ta carrière ?
- Absolument et cela faisait partie de mes objectifs personnels à moyen terme. Après Issy Paris, j’avais besoin d’un club pour me relancer et avec Nantes, j’ai vraiment repris du plaisir. Je me suis retrouvée sur le terrain grâce à mes coéquipières et mon staff qui m’ont fait confiance dès le début. Ce club m’a fait progresser sur le plan sportif mais aussi sur le plan personnel et je tiens vraiment à le remercier. Aujourd’hui, je pense que je suis prête à jouer dans un grand club comme le BBH, avec de gros objectifs nationaux mais aussi européens.

- Le BBH, vu de l’extérieur, cela représente quoi pour toi ?
- C’est à mes yeux un club plein d’ambitions, un club qui grandit de jour en jour, avec de belles infrastructures, un public de folie et une très bonne équipe bien sûr !

- Est-ce que le BBH pourra, selon toi, te permettre de t’installer encore davantage en équipe de France ?
- Je n’ai aucun doute là-dessus. Avec de grandes joueuses, également expérimentées, autour de moi, je ne pourrai que progresser et me développer sur tous les plans, à condition de bien travailler.

- Que peut-on te souhaiter pour la fin de saison avec Nantes ?
- J’aimerais vraiment gagner un titre avec le NAHB. C’est vrai qu’on a eu un début un peu difficile, et ça peut arriver quand il y a beaucoup de changements d’un coup, mais je crois très sincèrement que nous pouvons faire quelque chose cette année. On est encore en course pour la Coupe de France donc j’espère qu’on atteindra notre objectif d’être finaliste. Pour le championnat, c’est un peu plus compliqué mais je crois en nous et j’espère qu’on finira au moins dans le carré final ».


(crédit photos : Clichés Hand)