BREST Bretagne Handball : le club de hand ball féminin de la pointe de Bretagne.

BREST Bretagne HANDBALL

22.09.17 | Marion Limal : « On n’aura pas la tâche facile »

En déplacement à Besançon ce samedi (20 heures), le BBH va connaître un premier gros test loin de son Arena. Face à un groupe bien rôdé, Marion Limal s’attend à souffrir mais voit aussi que l’équipe progresse et se met en place avant les premières échéances de Ligue des Champions.

« Marion, Besançon, c’est le premier gros test à l’extérieur pour le BBH…
- Oui, c’est sûr. Besançon a fait un bon début de saison et de toute façon c’est toujours compliqué d’aller jouer là-bas. C’est un groupe qui se connaît très bien et qui travaille ensemble depuis plusieurs saisons donc on n’aura pas la tâche facile là-bas.

- Est-ce que tu as, vous avez, une idée précise de votre vrai niveau ou avez-vous besoin de ce genre de rencontre pour réellement le savoir ?
- Ça, on le verra au fur et à mesure des défis qui vont se présenter à nous… On n’a pas de certitudes. On voit sur les matches qu’on a des temps faibles mais on progresse, on travaille. Besançon, c’est un gros test et devant l’adversité, il faudra répondre présent.

- La Ligue des Champions ne commence qu’en octobre et ce mois de septembre doit vous paraître utile pour affiner la préparation…
- Oui, c’est important parce que les matches amicaux n’ont jamais la même intensité que les vraies rencontres de compétition. Là, on voit qu’on avance et qu’on travaille face à des équipes qui font tout pour nous battre. Ça nous fait progresser et au niveau physique, ne pas avoir un match tous les trois jours, ça nous permet aussi de nous préparer au moment où ça va accélérer. Les affinités se font petit à petit et j’espère qu’on sera au top pour le premier match de Ligue des Champions face à Rostov.

- Quelle est la grosse priorité de progression pour l’équipe ?
- Il y a quelques ajustements à faire. Il faudrait qu’on retrouve peut-être cette sérénité en défense et qu’on développe beaucoup plus de jeu vers l’avant. On a vu qu’en attaque on était capables de mettre plus de buts que la saison passée, ça c’est un chantier déjà avancé. Il faudrait donc qu’on soit maintenant plus sereine et qu’on plie les matches plus tôt quand on en a la possibilité.

- Personnellement, comment te sens-tu dans cette nouvelle configuration d’équipe avec davantage de joueuses et donc aussi moins de temps de jeu ?
- On savait dès le départ que le recrutement effectué serait lourd. À chacune de prendre son temps de jeu et d’apporter le plus possible à l’équipe. Personnellement, c’est ce que j’essaye de faire quand je suis sur le terrain. J’essaye d’être à fond et d’apporter le maximum quand on fait appel à moi. Il faut de toute façon pouvoir compter sur tout le monde car la saison va être très très longue. On ne sera pas de trop pour mener à bien tous nos projets ».


(crédit photos : O.Stephan/BBH)