BREST Bretagne Handball : le club de handball féminin de la pointe de Bretagne.

BREST Bretagne HANDBALL

22.03.17 | Marta Mangué : « Au BBH jusqu’en 2019 ! »

Revenue récemment d’une grave blessure, Marta Mangué (33 ans) est prête à attaquer la fin de saison avec un féroce appétit et une énorme expérience à transmettre au groupe. Elle a surtout aussi décidé de prolonger le bail qui la lie au Brest Bretagne Handball et a trouvé un accord avec le club pour rester jusqu’en 2019. Une très bonne nouvelle pour stabiliser un effectif qui ne demande qu’à grandir et progresser.

« Marta, tu as fait trois matches depuis ton retour de blessure. Comment te sens-tu ?
- Très bien parce que je n’ai aucun problème avec mon genou. J’ai juste un peu mal à l’épaule parce que cela faisait trois mois que je n’avais pas tiré. Je manque encore bien sûr de condition physique, je suis moins rapide et explosive qu’avant mais ça va venir. Le plus important, c’est que je n’ai plus de douleur au genou.

- Le BBH vient de se faire éliminer de la Coupe EHF. Qu’as-tu pensé de cette aventure ?
- C’était une belle expérience pour les filles et le club, c’était la première fois. On est arrivées loin dans la compétition, c’est juste dommage d’être tombées sur Rostov. Face à un autre adversaire, on aurait peut-être pu passer. Rostov a la possibilité de gagner le titre parce que c’est une équipe qui avait été bâtie pour la Ligue des Champions. En tout cas, chez nous, tout le monde a pu apprendre de cette Coupe d’Europe même si ça a amené beaucoup de fatigue, avec les voyages en Russie ou en Hongrie notamment… L’équipe n’était pas habituée à ça.

- Cela va peut-être vous permettre d’être plus performantes en championnat…
- Oui et au début de la saison, l’objectif était le championnat, on ne doit pas oublier ça. C’est le plus important. Si on pouvait le gagner, ce serait magnifique, ça nous permettrait de continuer à jouer en Coupe d’Europe.

- L’échéance de ce soir face à Metz va être un bon test pour vous…
- Oui car Metz est dans une bonne période. Avec Gros et Smits, qui sont les moteurs du groupe, l’équipe est régulière. Ce sera donc difficile mais c’est vrai aussi que quand on joue à l’Arena, c’est autre chose et on aura la possibilité de gagner ce match. Je crois qu’en championnat maintenant, tout le monde nous respecte mais on a quand même perdu contre Chambray et Nice alors on a besoin de régler ça, on doit stabiliser l’équipe.

- Il semblerait que tu aies une bonne nouvelle à annoncer…
- Oui ! Je suis au BBH jusqu’en 2019 ! Je suis très contente d’avoir prolongé parce que quand je suis arrivée ici, Brest m’a montré un très beau projet et on a réussi à monter, à gagner la Coupe de France. Tout le monde me demandait « Pourquoi tu as signé à Brest ? », alors je répondais que j’avais vu que le club avait confiance en moi et voulait grandir. On a réalisé ce qu’on voulait et l’année prochaine, on aura encore une très belle équipe. Et notre public est magnifique, tout le monde voudrait jouer devant lui. Avec une équipe féminine, ce n’est pas cette ambiance-là normalement ! (sourire) J’ai peut-être déjà vu un peu pareil à Gyor mais sinon, il n’y a pas mieux qu’à Brest. Ce sont des supporters qui aiment le hand et qui savent aussi applaudir l’équipe adverse si elle marque un joli but.

- Tu as hésité à prolonger ?
- Non, j’avais encore un an à faire mais j’ai demandé à signer pour une année supplémentaire parce que je suis très heureuse ici. Je ne voulais pas partir ailleurs. Je suis très contente avec Laurent, avec les filles, les gens de Brest. Je manque un peu de soleil mais ça ce n’est pas grave (sourire). Toute la famille se sent bien ici, c’est notre deuxième maison.

- On te laisse la conclusion pour les supporters du BBH…
- Vous êtes géniaux et vous faites corps avec nous. Je veux vous dire merci, je suis très contente de pouvoir rester et j’espère que c’est une bonne nouvelle pour vous (sourire) ».


(crédit photos : O.Stephan/BBH)