BREST Bretagne Handball : le club de hand ball féminin de la pointe de Bretagne.

BREST Bretagne HANDBALL

21.04.18 | L'essentiel était fait

Le Brest Bretagne Handball a décroché face à Fleury son billet pour les demi-finales mais s’est vu rappeler que rien ne lui serait donné dans ces play-offs et qu’il n’y aura rien de facile. Victorieuses dans le Loiret la semaine dernière (30-24), les Brestoises ont cette fois dû concéder le nul à la dernière seconde (28-28). Sans conséquence, si ce n’est de confirmer que la double confrontation face à Besançon présentera un danger extrême.

Les play-offs, c’est ça ! À moins de s’appeler Metz et de survoler la concurrence, il y a une menace à chaque fois que vous foulez le parquet. Allez demander à Issy Paris et Nice, deux membres du top 4 éliminés dès les quarts, ce qu’ils en pensent. Le BBH n’a lui pas rencontré cette déconvenue et s’est sorti positivement de son duel avec Fleury, mais même avec un succès de six buts à l’extérieur à l’aller, il n’a pas été possible de relever le pied. « On avait demandé aux joueuses de ne rien lâcher face à un adversaire qui nous était supérieur, débriefait Christophe Cassan, le coach du FLHB. On savait que nos chances étaient faibles de gagner de 7 buts à Brest mais on avait quand même la ferme intention de gagner. À ce titre, je suis satisfait de la production des filles et de leur semaine de travail, la manière dont elles ont rebondi ».

Si les Fleuryssoises ont peut-être perdu leur double opposition lors de la première mi-temps à Orléans dimanche dernier, elles sont cette fois bien entrées dans la partie, très bien même. Décomplexées et profitant d’approximations brestoises en attaque, elles prenaient ainsi les devants rapidement (1-4, 6e). Le BBH faisait de la résistance mais ne repassait devant que durant deux minutes (6-4, 12e). Derrière, les ennuis revenaient sous l’impulsion de l’infernal duo Baudouin-Agathe (16 buts cumulés dans la soirée). Il fallait alors qu’Allison Pineau prenne ses responsabilités pour que le navire noir et blanc reste à flot (12-14, 30e). « On n’a pas réussi à être dans le bon niveau d’agressivité, dans le rythme, expliquait Laurent Bezeau. On a d’ailleurs eu du mal cette semaine à trouver de l’allant. Il y a peut-être un peu de lassitude psychologique mais il va falloir savoir repartir parce qu’on ne va rien nous donner. Les écarts se resserrent ».

Il serait cependant de mauvais ton de vouloir tout noircir dans cet épisode car, si les Brestoises n’ont jamais eu plus de trois buts d’avance, elles n’en ont jamais eu plus de trois de retard non plus. C’était finalement un peu l’histoire de ce match. Oui, Fleury avait certainement les clés pour rafler cette deuxième rencontre mais la qualification ne fut jamais vraiment au bout de leurs doigts. Et la deuxième période, globalement dominée par les locales, allait le confirmer. À chaque fois que le BBH prenait un peu d’avance, grâce notamment à l’efficacité de Pauline Coatanéa et aux éclairs de Louise Sand (17-15, 36e ; 21-19, 46e ; 25-22, 54e), Fleury revenait mais personne n’avait pour autant oublié le pécule amassé par les Brestoises à l’aller (+6).

« On restait tout de même à portée de fusil, poursuivait Laurent Bezeau. On a été malmenés avant le repos, on a su limiter la casse et on fait une plutôt bonne deuxième période ». Bien sûr, l’égalisation de De Paula à la dernière seconde a un tout petit peu gâché la fête mais les priorités étaient bien ailleurs, et déjà tournées vers l’Est. Le week-end prochain, le BBH se déplacera à Besançon pour entamer sa demi-finale. « J’espère qu’on n’a pas déjà la tête à Bercy parce qu’on a un adversaire très difficile à affronter avant, concluait le coach brestois. On a déjà disputé 41 matches et c’est compliqué d’enchaîner physiquement et psychologiquement. En jouant un match par semaine, on doit en plus trouver un autre rythme. Donc attention à Besançon ». Dont acte.

BREST – FLEURY : 28-28 (12-14)
BREST : Darleux (g.), Idéhn (g.), Tissier (1), Pineau (4), N’Gouan (2), Herbrecht (1), Prouvensier, Sand (5), Pop-Lazic (2), Stoiljkovic (3), Manach-Le Calvé (1), Coatanéa (6), Limal, Mangué (3). Entraîneur : L. Bezeau.
FLEURY : Placzek (g.), Ricardo (g.), De Paula (6), Sankharé, Craciun, Agathe (7), Baudouin (9), Ondono, Keïta (1), Atila, Le Bihan (3), Rizo-Gomez (1), Dapina, Kamdop (1). Entraîneur : C. Cassan.


(crédit photos : O.Stephan/BBH)