BREST Bretagne Handball : le club de handball féminin de la pointe de Bretagne.

BREST Bretagne HANDBALL

14.03.19 | Shenia Minevskaja, cap sur Brest !

Le Brest Bretagne Handball a le plaisir d’officialiser aujourd’hui la signature de l’arrière gauche Shenia Minevskaja (26 ans). Internationale allemande, elle s’est engagée pour deux saisons avec le BBH et viendra apporter une solution supplémentaire au collectif brestois. Elle est la cinquième recrue du club pour la saison 2019/2020.

La construction du prochain effectif du Brest Bretagne Handball se poursuit. Après Coralie Lassource, Kalidiatou Niakaté, Sandra Toft et Monika Kobylinska, c’est une nouvelle internationale qui va porter dans quelques mois le maillot du BBH. À la recherche d’une arrière, les dirigeants du club ont jeté leur dévolu sur l’Allemande d’origine biélorusse, Evgeniya « Shenia » Minevskaja.
À 26 ans, elle présente une belle expérience, a pour le moment accompli la totalité de sa carrière en Allemagne, et a donc choisi Brest pour sa première aventure à l’étranger. Shenia a connu plusieurs campagnes européennes et notamment en Ligue des Champions avec Leipzig.
Joueuse grande, complète et capable d’apporter ses qualités dans tous les domaines, elle sera une nouvelle alternative sur la base arrière brestoise.
Actuellement à Metzingen, elle retrouvera donc au BBH l’an prochain son actuelle coéquipière, la Polonaise Monika Kobylinska.

Bienvenue Shenia !

Evgeniya « Shenia » MINEVSKAJA 

Allemande 

Arrière gauche 

26 ans, née le 31 octobre 1992 

1,83m 

 

Clubs précédents : Thüringer (ALL, 2005-2013), Metzingen (ALL, 2013-2015), Leipzig (2015-2017), Metzingen (2017-2019). 

Internationale allemande (72 sélections, 109 buts)



Jean-Luc Le Gall (coordinateur sportif) :
« Shenia est une joueuse complète, on pense surtout à un bon équilibre entre l’attaque et la défense, et à l’aise en jeu rapide, sur repli défensif ou contre-attaque. Elle défend dans le secteur central, c’était notre recherche. En attaque, elle a du débordement, du tir de loin et une relation intéressante avec les pivots et les ailières. Elle rentre dans le profil des joueuses qu’on voulait, avec un peu d’expérience mais encore en pleine progression. Nous avons désormais 7 joueuses étrangères pour la saison prochaine mais on ne sait pas quand on récupèrera Bella à son meilleur niveau et on voit bien qu’on n’est jamais suffisamment nombreux. Si on regarde bien l’ensemble de cette saison, on se rend compte que le problème de sortir une joueuse étrnagère du groupe ne se serait posé que très rarement. Et n’oublions pas qu’en coupe d’Europe, tout le monde peut être aligné ».


Shenia Minevskaja : « Heureuse d’avoir cette opportunité »

« Shenia, quelles sont tes premières impressions après ta signature au BBH ?
- Je suis très contente, très heureuse ! Mes sentiments sont vraiment bons et je suis fière de pouvoir faire partie de cette équipe et de travailler avec les autres joueuses.

- As-tu beaucoup hésité avant de prendre ta décision ?
- Non parce que dès que j’ai su que le BBH était intéressé, j’étais vraiment excitée. Comme vous le savez sûrement, nous sommes venues faire un camp d’entraînement à Brest la saison dernière donc je connais déjà l’Arena, les installations et un peu la ville aussi. Pour ces raisons, la décision a été facile à prendre pour moi parce que je pense que je rejoins une bonne équipe. C’est un bon choix pour moi.

- Dans ta carrière, que va représenter cette étape à Brest ?
- La marche suivante. Je vais peut-être pouvoir jouer en Ligue des Champions et je veux faire partie de cette équipe, jouer du mieux possible pour atteindre tout ce qu’on pourra avec ce groupe.

- Que connaissais-tu du BBH avant de signer ?
- Je sais qu’il y a beaucoup de monde à l’Arena et que les fans supportent vraiment l’équipe. Tout est très professionnel et c’est bien d’être là pour la suite de ma carrière. Jouer à l’étranger est aussi un bon moyen de développer mes compétences et ma personnalité.

- Penses-tu que c’est un avantage de venir à Brest avec ton actuelle coéquipière, Monika Kobylinska ?
- Oui car on se connaît bien toutes les deux. Je sais la façon dont elle joue et c’est la même chose pour elle. Je suis très contente qu’on puisse franchir cette étape ensemble.

- Est-ce que l’adaptation à un nouveau pays et une nouvelle langue te font peur ?
- Pas tant que ça, je suis plutôt excitée. Je suis vraiment heureuse d’avoir cette opportunité de venir à Brest. J’aime la façon dont joue l’équipe et je pense qu’on peut faire encore mieux tous ensemble.

- Pour les gens qui ne te connaissent pas, quelles qualités vas-tu apporter au BBH ?
- J’apprécie d’évoluer en équipe. Bien sûr j’aime marquer des buts mais j’ai davantage de qualités que ça. Par exemple, je vois bien les pivots et les ailières. J’espère juste qu’on va toutes jouer les unes pour les autres. Pour moi, c’est plus important que d’être la fille qui va marquer le plus de buts. Je veux être la plus performante possible.

- As-tu un mot à adresser aux supporters ?
- Bien sûr ! Je suis très heureuse de pouvoir faire partie de la famille brestoise, de parler avec vous, de vous connaître. J’espère que je vais pouvoir apprendre le français, même si ce ne sera pas facile, comme ça je pourrai discuter avec tout le monde. Au début ce sera en anglais mais peut-être que j’apprendrai vite, on verra ! Je suis en tout cas très contente de bientôt jouer dans cette ambiance à l’Arena ».