BREST Bretagne Handball : le club de hand ball féminin de la pointe de Bretagne.

BREST Bretagne HANDBALL

13.04.17 | En pensant aux play-offs

Après une parenthèse victorieuse en Coupe de France face à Nantes (les Brestoises affronteront Issy Paris le 26 avril en demi-finale), le BBH se replonge dans la toute dernière ligne droite de la saison régulière de LFH et, avant de recevoir Fleury le dimanche 23, se déplacera ce vendredi à Toulon. Sans véritable enjeu comptable au classement, ces deux rencontres doivent permettre aux filles de Laurent Bezeau de peaufiner leurs automatismes avant le début des play-offs à la fin du mois.

Les Brestoises, qui tiennent à conserver leur titre en Coupe de France, ont assuré l’essentiel le week-end dernier face à Nantes. Opposées à une formation ayant disputé le même nombre de matches et ayant connu un creux au même moment, elles ont su mieux finir la partie pour décrocher leur ticket pour le dernier carré de la compétition. « Ça a été difficile dans le rythme, reconnaît Gaëlle Le Hier. C’était un peu à l’image de notre semaine d’entraînement qui avait été poussive. C’est de toute façon le résultat le plus important. On a réussi à gagner, même dans la difficulté ».

En recherche de confiance, les filles du BBH avaient besoin d’engranger un nouveau succès, au-delà même de la qualification, pour continuer à avancer et être prêtes pour les prochaines échéances. « Les matches de coupe sont toujours particuliers, poursuit Astride N’Gouan. Tu passes ou tu ne passes pas. Jouer contre Nantes au complet, c’était un bon test pour nous. On n’a rien lâché, on a su se battre jusqu’au bout même si elles nous ont beaucoup impactées en défense ».

Vite fixées après le coup de sifflet final, les Brestoises ont récolté un tirage pas évident avec un déplacement en région parisienne, mais il y avait aussi sans doute plus compliqué. « Il valait mieux tomber contre Issy Paris ou Toulon parce que Metz est en grande forme actuellement, confirme Gaëlle Le Hir. Forcément, on aurait préféré recevoir mais c’est comme ça ». Défaites face à cette même équipe d’Issy Paris il y a trois semaines, les Brestoises savent en tout cas que cette rencontre pourra leur permettre de remettre les pendules à l’heure. « Ça peut être une petite revanche pour nous, assure Astride N’Gouan. Notre match là-bas n’avait pas été fameux et ce serait bien qu’on montre un autre visage ».

En attendant ce match-clé pour retourner à Bercy, le BBH va devoir bien finir sa saison régulière et même si sa position au classement (3e) ne pourra plus évoluer, il devra optimiser les deux rencontres restantes pour entrer efficacement en play-offs. « On est reparties sur une préparation physique mais au niveau handball, on n’a pas encore retrouvé tous nos automatismes, explique Gaëlle Le Hir. On a maintenant des semaines complètes pour travailler et on doit aussi utiliser ces matches pour se préparer. Je pense que c’est une bonne chose, on va jouer sans pression avec quand même la volonté de gagner pour accumuler de la confiance ». Astride N’Gouan va dans le même sens : « Même si ça ne va rien changer au classement, on ne peut que s’améliorer dans le jeu. On doit en tout cas être au taquet pour les play-offs ».

Ce vendredi, face à Toulon le BBH va affronter une formation qu’il a battue deux fois depuis un an, en finale de Coupe de France et à la fin des matches aller en janvier. « C’est une équipe dans une spirale positive, elle vient de faire match nul contre Nantes et a gagné contre Fleury en Coupe, rappelle Gaëlle Le Hir. Et puis Toulon a souvent des blessées mais là ce ne sera pas le cas, le groupe sera au complet. On s’en méfie ». Pour Astride N’Gouan, ce sera bien sûr aussi l’occasion de remettre les pieds dans un Palais des Sports qu’elle connaît bien : « Je suis contente de rejouer là-bas et de revoir des personnes qui me manquent depuis mon départ ». Rendez-vous à 20h30 vendredi soir pour suivre l’évolution du score de cette rencontre sur le site officiel du BBH.

LE GROUPE BRESTOIS : 
Cléopatre DARLEUX, Agathe QUINIOU, Maud-Eva COPY, Alice DURAND, Stéphanie NTSAMA AKOA, Marion LIMAL, Allison PINEAU, Amandine TISSIER, Marta MANGUÉ, Nabila TIZI-SADKI, Marie PROUVENSIER, Marine DESGROLARD, Astride N'GOUAN, Gaëlle LE HIR.


(crédit photos : O.Stephan/BBH)