BREST Bretagne Handball : le club de handball féminin de la pointe de Bretagne.

BREST Bretagne HANDBALL

13.03.19 | Un succès marquant

Le Brest Bretagne Handball a remporté une victoire déterminante dans sa quête de la deuxième place en allant s’imposer dans la très compliquée salle de Besançon (31-29). Déterminées et solidaires, les Rebelles n’ont jamais lâché le morceau, même quand le vent de face soufflait très fort, et ont pu compter sur les apports de haut vol d’Ana Gros et Cléopatre Darleux. Une issue identique contre Chambray samedi assurerait définitivement le deuxième spot aux Brestoises.

Il y a des succès avec davantage de signification que d’autres. Celui-ci, à Besançon, en fait assurément partie car ni l’adversaire, ni le contexte mouvementé autour du club ne l’ont rendu évident. Alors dans le camp brestois à l’issue des débats, il y avait bien sûr du soulagement mais aussi beaucoup de satisfaction. « C’est une victoire importante à plusieurs titres, détaillait Laurent Bezeau, de retour sur le banc après son arrêt maladie. Déjà, c’est l’une des rares fois où on vient gagner à Besançon, de manière intéressante et avec beaucoup de capacité à surmonter les événements. Ensuite, elle nous permettra sans doute de conserver notre deuxième place avant d’aborder les play-offs ».

Face à une formation bisontine cherchant elle aussi à se placer avant la phase finale, il aura fallu aux Brestoises beaucoup de sang froid, de solidarité et de combativité pour aller décrocher ces si précieux trois points. Et si le succès du jour fait forcément du bien, il pourrait également représenter une belle base, une sorte de référence, pour les prochaines joutes déterminantes proposées aux Rebelles. « Les filles se sont battues pour y arriver et ça va forcément faire du bien aux esprits et aux corps », poursuivait ainsi Laurent Bezeau.

Tout n’a pas été facile dans ce match et les Brestoises auront bien eu besoin de s’arracher car à l’approche du money time, rien n’était encore acté (28-28, 57e). Il était dit que les Franc-Comtoises se battraient jusqu’au bout. « On a quand même plus que tenu le choc, se félicitait à juste titre Raphaëlle Tervel. On a vraiment fait douter cette équipe et on peut avoir des regrets parce qu’on a perdu sur des détails. Mais c’est ça le haut niveau, comme l’expérience qui était clairement de l’autre côté ce soir ».

Les premiers détails dont parle la technicienne de l’ESBF auxquels on pense sont forcément ces ratés sur jets de 7 mètres dans les dernières minutes et peut-être aussi des replis défensifs parfois approximatifs avant le repos. « Ce soir, j’ai vu des performances de mes joueuses, argumentait Laurent Bezeau. Il y avait les arrêts de Cléo, Marta qui nous a mis deux buts extraordinaires, Ana qui était prolifique, Alicia qui a eu de l’audace sur la fin de match… Bref, c’était une vraie victoire du groupe ».

Les Brestoises ont aussi su durant la soirée manier avec autant de réussite deux scénarios bien distincts. Faisant la course devant avant le repos, elles ont ensuite dû accepter un sévère mano a mano qui aurait pu les pousser dans le vide sans de grosses ressources. « Ça a poussé très fort mais on a essayé de laisser passer l’orage, soulignait Amandine Tissier. On a aussi eu un banc qui a aidé les filles qui étaient sur le terrain, ça nous a permis de garder notre calme. On a su montrer beaucoup de caractère et de détermination en étant solidaires de la première à la dernière minute. C’était pour nous l’un des matches les plus importants de la saison face à une très belle équipe ».

Si le plus gros avantage brestois intervenait à la 35e minute (15-19), il allait vite être annihilé par une infériorité numérique dont profitait à plein Besançon pour entamer un retour (20-20, 39e). « C’était loin d’être notre meilleur match de la saison, poursuivait Raphaëlle Tervel. On a pourtant été dans le coup et on a mieux géré la deuxième période que la première. On a su revenir, passer devant, mais on n’a pas réussi à gérer la fin de match ».

Ce come back des Bisontines dans le deuxième acte n’a en tout cas pas surpris le clan brestois. « C’est toujours comme ça ici, justifiait Laurent Bezeau. Il y a un public qui est derrière et qui pousse, des filles avec beaucoup de tempérament aussi. C’est toujours compliqué. Ce que je vois, ce sont les progrès qui ont été faits par rapport à précédemment. Les filles ont su ne pas paniquer et sombrer ».
Beaucoup de positif donc pour ce groupe au sortir de cette rencontre tout sauf simple à gérer. Mais dans cette semaine cruciale qui peut leur accorder définitivement la deuxième place, il reste encore une étape à franchir pour les Brestoises qui recevront Chambray samedi à l’Arena (20h30). Avec un tel visage, il est permis d’être confiant !


BESANÇON – BREST : 29-31 (13-16)
BESANÇON : Frank (g.), Stojak (g.), Bouquet (5), Frécon (7), Kolczynski (1), Dupuis (2), Kieffer (2), Robert (4), Granier (4), Rajnohova, Touré, Kouyaté (4), Nunez, Lévêque. Entr. : R. Tervel.
BREST : Darleux (g.), Quiniou (g.), Mauny (5), Toublanc (2), Tissier (3), Gros (10), Pineau, Copy (1), Stoiljkovic (3), Foppa, Bak, Coatanéa, Limal (2), Mangué (5). Entr. : L. Bezeau.


(crédit photos : ESBF)