BREST Bretagne Handball : le club de handball féminin de la pointe de Bretagne.

BREST Bretagne HANDBALL

13.03.18 | Pauline Coatanéa : « Ça va être très dangereux »

Après son élimination en Coupe d’Europe face à Kristiansand, le Brest Bretagne Handball va se concentrer sur les deux compétitions nationales restantes. Dès mercredi (20h30, salle du Vigneau à Saint-Herblain), il faudra aller défier Nantes pour un ticket pour les demi-finales de la Coupe de France. Une opposition qui sera loin d’être évidente pour Pauline Coatanéa. L’ailière droite du BBH, ancienne Nantaise, connaît suffisamment cette équipe pour s’en méfier.

« Pauline, dimanche, malgré l’élimination, ça n’a pas été un coup d’arrêt et on a vu un beau match…
- Oui, on s’est fait plaisir. C’était important parce que le match aller avait été compliqué et la semaine après aussi. On s’est remis sur les bons rails et on a su gagner contre cette équipe. On a fait une belle prestation qui nous met en confiance pour la suite.

- Parce que c’est une semaine décisive maintenant qui se présente…
- On enchaîne les matches très importants. Il va falloir qu’on réponde présent. On est très attachées dorénavant aux deux compétitions qu’il nous reste, le championnat et la Coupe de France. On doit vraiment donc aborder cette rencontre à Nantes avec sérieux.

- Cette Coupe de France, elle représente quoi pour toi ?
- Avec Nantes, on n’avait jamais passé les quarts de finale. Donc c’est vrai qu’aller en demi-finale ou en finale, ce serait extra. Les filles, celles qui ont vécu le truc il y a deux ans, nous racontent souvent comment ça s’est passé avec tous les supporters de Brest qui avaient fait le déplacement jusqu’à Paris. J’ai envie de vivre ça aussi. Une finale à Bercy, ce serait une première et j’aimerais beaucoup y avoir droit.

- L’adversaire de mercredi, Nantes, est dans une phase plutôt positive…
- Oui et on voit que les leaders prennent leur rôle à cœur, comme Niakaté par exemple qui est prépondérante. Il y a aussi des jeunes qui font de bons matches comme Ekoh. Cette équipe a aussi de l’expérience avec Dancette ou le duo Attingré-Pierson dans les buts. Les Nantaises sont dans une phase assez bonne, leur jeu commence à être huilé et elles sont conscientes de leurs forces. Ça va être très dangereux pour nous. Ce qui peut être à notre avantage en revanche, c’est que leur dernier match remonte à 10 jours, elles n’auront donc pas forcément le rythme qu’il faut. Vu celui qu’on a mis samedi contre Kristiansand, on peut leur faire très mal sur les montées de balle.

- Nantes a aussi un calendrier compliqué en championnat d’ici la fin du mois (Issy Paris et Metz notamment) avec une place à sécuriser au classement…
- C’est pour ça que je pense que la Coupe de France est importante pour elles. Elles vont vouloir aller chercher une place européenne pour la saison prochaine et la coupe est peut-être le moyen le plus simple. Si elles jouent la place 4/5 avec Issy, ça peut être compliqué d’aller en demi-finale. Elles seront donc à fond demain ».


(crédit photos : O.Stephan/BBH)