BREST Bretagne Handball : le club de hand ball féminin de la pointe de Bretagne.

BREST Bretagne HANDBALL

10.08.17 | Victoire contre Issy Paris pour débuter

Lancé dans sa préparation depuis le 17 juillet, le Brest Bretagne Handball a disputé ce jeudi à l’Arena (à huis clos) sa première rencontre de préparation face à Issy Paris.

Devant tout le match face aux Franciliennes, les joueuses de Laurent Bezeau ont déjà montré de belles choses même si l’ensemble est bien évidemment encore en rodage. Avec 17 joueuses sur la feuille, l’entraîneur brestois a pu faire tourner son effectif et voir à l’œuvre tout le monde, à l’exception d’Élodie Manach-Le Calvé. Avec +6 à la pause, les Brestoises ont ensuite géré la deuxième mi-temps et monté leur avantage à +9 à la sonnerie finale (33-24). Dès demain, vendredi, le même match se rejouera à 16 heures à l’Arena (toujours à huis clos pour raisons de sécurité). Pour rappel, le BBH jouera son premier match ouvert au public mercredi prochain à Ergué-Gabéric (19 heures) contre les Allemandes de Metzingen.

BREST – ISSY PARIS : 33-24 (16-10)
BREST : Darleux (g.), Idehn (g., 1), Copy (4), Sand (4), Stoiljkovic (6), Limal (3), Tissier (2), Herbrecht (1), Manach-Le Calvé, Geiger (2), Mangué (3), Burlet, Prouvensier (1), Toublanc (2), Coatanea, Pop-Lazic (3), N’Gouan (1). Entraîneur : L. Bezeau.
ISSY PARIS : Dangueuger (g.), Alric (g.), Taombé, Mala (5), Abbingh (4), Delalande, Horacek (2), Frey (3), H. Oftedal (3), Damiens, Bulleux, Galtier, Pintea (4), Lefevre (3). Entraîneur : A. Gandais.

Laurent Bezeau :
« C’est un premier match donc on essaie déjà de retrouver le rythme. On ne peut pas dire que celui-ci était très élevé mais j’ai vu de belles intentions et un bon état d’esprit. Il y a la volonté des joueuses d’essayer de mettre en place des choses. J’ai trouvé ça satisfaisant même si l’intensité n’était pas énorme. Mais c’est un premier match amical et tout le monde est fatigué en préparation, c’est normal et c’est l’idée qu’on se fait d’un match amical. L’objectif cette saison était de disposer de davantage de joueuses. Il vaut mieux être dans cette situation que l’inverse. Sur le plan offensif, on a beaucoup plus de possibilités que l’année dernière, on a la capacité de jouer plus vite mais il faudra vérifier tout ça sur le terrain ».