BREST Bretagne Handball : le club de handball féminin de la pointe de Bretagne.

BREST Bretagne HANDBALL

09.10.19 | Un succès éclair

Le Brest Bretagne Handball a poursuivi à Bourg-de-Péage son parcours sans faute en s’imposant dans les grandes largeurs (36-20). Les Rebelles ont su se faciliter la tâche en partant pied au plancher, laissant les locales à distance (très raisonnable) dès la première période. Ce nouveau BBH reste donc sur le même chemin, celui de la sérénité et de l’efficacité avant un grand rendez-vous samedi à l’Arena face aux Roumaines de Valcea.

« C’est un régal ! Je suis dans l’accompagnement des joueuses, on est tous dans le plaisir et on se laisse porter ». Laurent Bezeau avait du mal à cacher sa satisfaction à l’issue des débats. Il y avait aussi de quoi comprendre le coach brestois qui a vu, seulement quatre jours après un exploit face à Buducnost, son équipe marcher sur une rencontre qu’elle aura fagotée en quelques minutes seulement. Il ne faut pas le cacher, la période est très positive pour les Rebelles qui ont enregistré huit succès en autant de rencontres depuis le début de la saison.

Dans un contexte bien différent de celui de Buducnost et avant un autre qui n’aura rien à voir face à Valcea, les filles ont ainsi su se montrer sérieuses pour décrocher la seule chose qu’elles étaient venues chercher dans la Drôme, la victoire. « On est dans une vraie logique de construction avec l’ambition de progresser à chaque match, poursuivait l’entraîneur du BBH. On s’était ainsi dit que le meilleur moyen de préparer Valcea était de faire une grande prestation ce soir « .
Après avoir passé 35 buts aux Monténégrines samedi, les Brestoises sont restées dans l’enthousiasme et les belles intentions en en collant 36 à leurs hôtes du soir. « Brest avait sûrement la volonté dans cette semaine à 3 matches de plier la rencontre rapidement et on peut dire que ça a été bien réussi, lachait Camille Comte, l’entraîneur péagois. On avait une crainte par rapport à notre capacité à tenir le rythme parce que notamment ça faisait un moment qu’on n’avait pas joué. Ce match contre Brest devait nous remettre dans le rythme et on l’a bouffé d’entrée ce rythme… »

Les supporters de la salle du Vercors, vite refroidis d’ailleurs, ont en effet pu s’en rendre compte. Exploitant à merveille chaque perte de balle de BDP ou arrêt de Sandra Toft, les Rebelles enquillaient les buts à vitesse grand V sur grands espaces. Constance Mauny, Coralie Lassource ou Alicia Toublanc pouvaient lâcher les chevaux et profiter d’un repli local peu efficient. Les dégâts prenaient immédiatement de l’ampleur (5-15, 18e). « J’avais l’impression de jouer Metz, avouait Camille Comte. En première période, on courait derrière les Brestoises, on était en retard sur tout, c’était un rythme de Ligue des Champions. Brest s’est amélioré là-dessus cette année ».

Le rouleau compresseur breton avait tué le suspense à la pause et l’ambiance d’ordinaire incandescente du complexe du Vercors en avait pris un coup. « Oui notre public a suivi le scénario du match, regrettait Camille Comte. Quand il nous sent impuissant… ».
À 23-9 au retour aux vestiaires, Laurent Bezeau pouvait afficher une double satisfaction, celle d’avoir plié la rencontre et d’avoir déjà faire participer tout le monde à la fête, à l’exception de Klervi Le Scanf qui allait attendre la deuxième mi-temps pour s’exprimer. « Il y a un état d’esprit qui fait que les filles ont répondu aux objectifs qu’elles avaient décidé de se fixer, commentait le coach du BBH qui était privé de Marta Mangué, Kalidiatou Niakaté, Amandine Tissier, Bella Gulldén et Cléo Darleux. Il était important de donner du temps aux filles qui avaient moins joué ces derniers temps parce qu’on a besoin de tout le monde ».

Et après 30 premières minutes aussi abouties, la suite paraissait forcément un peu plus fade, autour d’un BBH qui avait creusé l’écart et tentait des choses comme le jeu à 7 ou Sladjana Pop-Lazic demi-centre et d’un BDP qui avait retrouvé quelques vertus défensives. « Cette équipe brestoise me semble en tout cas beaucoup moins fragile cette saison, concluait Camille Comte. C’est beaucoup plus conséquent et plus fort, c’est certain. Il y a cette substance qu’il n’y avait pas l’an dernier et une vraie dimension collective. Tant mieux pour le BBH et pour le championnat français ».
Et si le Brest Bretagne Handball caracole en compagnie de Metz en tête de la Ligue Butagaz Énergie, reste à voir samedi si le temps restera au beau fixe face aux Roumaines de Valcea, coriaces adversaires attendues à la Brest Arena.


BOURG-DE-PÉAGE – BREST : 20-36 (9-23)
BOURG-DE-PÉAGE : Depuiset (g.), Zimmerman (g.), Tollbring (1), Prastardottir (3), Champion (2), Copy (1), Boudard (3), Lacroix, Turpin (3), Sow (3), Faynel (1), Praly (2), Maurin, Fachinello (1). Entraîneur : C. Comte.
BREST : Toft (g.), Fontaine-Carretero (g.), Mauny (8), Toublanc (6), Le Hir (3), Gros (2), Kobylinska (4), Lassource (5), Minevskaja, Pop-Lazic (2), Foppa (2), Le Scanf (1), Coatanéa (2), Jarrige (1). Entraîneur : L. Bezeau.


(crédit photos : Bertrand Delhomme / handlfh.org)