BREST Bretagne Handball : le club de handball féminin de la pointe de Bretagne.

BREST Bretagne HANDBALL

08.05.19 | Laurie Fontaine-Carretero sera une Rebelle !

Le Brest Bretagne Handball est heureux d’annoncer la signature pour une saison de Laurie Fontaine-Carretero (23 ans). La gardienne, qui termine dans quelques semaines son contrat avec Bourg-de-Péage, maintenu en LFH depuis le week-end dernier, rejoindra donc le BBH pour remplacer Cléopatre Darleux (maternité). Elle occupera le poste avec Sandra Toft, dont le recrutement a été officialisé en janvier.


Le Brest Bretagne Handball, à qui il reste encore à disputer la troisième place du championnat face à Nantes et la finale de la Coupe de France face à Metz, vient d’ajouter une pierre supplémentaire à la construction de sa saison prochaine.
Après les signatures de Sandra Toft, Coralie Lassource, Kalidiatou Niakaté, Shenia Minevskaja et Monika Kobylinska, les prolongations de Pauline-Coatanéa, Sladjana Pop-lazic, Alicia Toublanc, Marta Mangué et Amandine Tissier, c’est donc Laurie Fontaine-Carretero qui a décidé de rejoindre le collectif finistérien.
La gardoise de 23 ans a été formée à Nîmes et en a porté le maillot jusqu’au dépôt de bilan du club en 2016. Elle avait ensuite pris la direction de Bourg-de-Péage, alors en D2, avec qui elle avait gagné l’accession en LFH, niveau qu’elle fréquente donc depuis deux saisons.
L’arrivée de Laurie fait suite à l’annonce le mois dernier de la maternité de Cléo Darleux qui ne pourra revenir qu’en 2020 sur les terrains.

Bienvenue Laurie !

Laurie FONTAINE-CARRETERO

Française

Gardienne

23 ans, née le 3 novembre 1995

1,77m

 

Clubs précédents : Nîmes (formation puis LFH, 2012-2016), Bourg-de-Péage (D2 puis LFH, 2016-2019).

 




Jean-Luc Le Gall (coordinateur sportif) :
« On avait mis en avant trois critères au moment du recrutement de ce poste. Nous désirions une gardienne jeune, libre à la fin de la saison et Française. Laurie remplit ces trois critères. L’autre aspect que nous avions noté est qu’elle disposait à Nîmes d’un entraîneur des gardiennes, ce qui n’était pas le cas à Bourg-de-Péage, et qu’elle était alors très performante. Elle va retrouver ce contexte ici et nous espérons donc la revoir à ce niveau. D’autre part, le fait qu’elle accepte de se mettre en danger en revoyant son projet de vie nous prouve que ce n’est pas une décision qu’elle a pris à la légère ».

Laurie Fontaine-Carretero : « Cette aventure me fera grandir »


« Laurie, te voilà brestoise pour une saison. Comment s’est passé le rapprochement avec le BBH ?
- Laurent (Bezeau) a pris contact avec moi. C’était quelques jours après l’annonce de ma fin de carrière. Il s’est ensuite passé deux semaines avant que je donne ma réponse à Brest. J’avais pensé reprendre mes études mais je m’étais aussi laissé une porte ouverte au cas où une belle opportunité viendrait. L’expérience qu’on me proposait ici a donc pris le dessus sur le reste.

- Que représente le BBH pour toi ?
- C’est un club qui pourra m’apporter parce que j’espère qu’il me reste encore une marge de progression. Il y a des joueuses de haut niveau, de top LFH, de Coupe d’Europe. Dans tous les cas, cette aventure me fera grandir humainement et sportivement. De ce que j’ai pu voir quand je suis venue, c’est aussi une région très accueillante.

- C’est donc un beau challenge qui s’offre à toi…
- Oui, complètement. C’est une chose à laquelle je ne m’attendais pas. C’est un rêve. Il y a de grosses joueuses, je suis encore jeune donc ce sera un super challenge à relever et je suis prête à le faire.

- Toi la Nîmoise, tu vas aussi faire un grand saut géographique…
- Oui mais ce n’est pas un problème, j’aime partir découvrir de nouveaux territoires. Pour moi, Bourg-de-Péage c’était déjà un peu le nord ! Là, ça fait un gros décalage mais ça ne m’a pas du tout fait hésiter sur mon choix. Je sais qu’il y a d’autres choses à découvrir.

- As-tu pu en savoir un peu plus sur la ville avant de signer ?
- J’ai pu y passer une journée, on m’a fait visiter et découvrir de beaux paysages, totalement différents de ce que je connais. C’était ensoleillé, il y avait la mer, l’océan, c’était magnifique, j’étais contente.

- Pour ceux qui ne te connaissent pas bien, quel est ton style de jeu ?
- Je suis une gardienne explosive, plutôt atypique et qui aime surprendre, faire des choses différentes. J’aime inventer de nouvelles parades ! J’ai en tout cas déjà hâte de reprendre, de faire connaissance avec le groupe. Je suis même plutôt pressée ! »