BREST Bretagne Handball : le club de hand ball féminin de la pointe de Bretagne.

BREST Bretagne HANDBALL

03.11.17 | Sladjana Pop-Lazic : « On a encore besoin de temps »

La nouvelle pivot du Brest Bretagne Handball vit cette saison sa deuxième expérience dans la redoutable Ligue des Champions. Sladjana voit le groupe progresser de jour en jour mais estime qu’il faudra encore de la patience et du travail pour voir l’équipe tourner à plein régime. Ce qui ne l’empêche pas d’être optimiste quant aux chances de Brestoises gonflées à bloc samedi à Midtjylland.

« Sladjana, contre Midtjylland, c’est le match de la dernière chance pour le BBH. Comment le groupe vit-il ça ?
- On en a déjà discuté ensemble, on a parlé de notre défense, de notre attaque, mais le plus important ce sera qu’on soit toutes motivées et prêtes pour donner le maximum. On a conscience que c’est une rencontre à ne pas rater, il n’y a pas de problème à ce niveau-là.

- Avez-vous des regrets par rapport au premier match contre Midtjylland il y a quinze jours ?
- Déjà, tout le monde sait qu’on est un nouveau groupe cette année. Je vois que chaque jour on progresse et on devrait donc être logiquement mieux qu’il y a deux semaines. On a regardé Midtjylland, on s’est bien préparées et on continue encore à le faire. Il faudra qu’on donne le meilleur de nous-mêmes.

- Qu’est-ce qu’il a manqué lors des trois premières rencontres de Ligue des Champions pour glaner un ou deux succès ?
- Peut-etre, sans doute, un peu d’expérience parce qu’on a à chaque fois été dans le coup mais on n’a pas réussi à gagner et à passer devant ces équipes. On est tombées dans le groupe le plus dur et je pense que ça aurait probablement été mieux dans une poule plus facile. Mais c’est comme ça et même contre les meilleures équipes, on a prouvé qu’on avait le niveau et qu’il nous manquait juste encore du temps ensemble pour faire basculer les résultats. La ligue des Champions va en tout cas nous aider à nous construire plus vite.

- Personnellement, tu as vécu ta première expérience en Ligue des Champions la saison passée. Te sert-elle cette année ?
- Avec Metz, pour ma première fois, ce n’était pas pareil. J’étais dans ce club depuis déjà un an et on se connaissait mieux entre nous. Cette saison, avec Brest, je dois m’adapter, comme les autres, à chaque fille donc c’est dur de comparer les deux expériences. J’essaye en tout cas de faire du mieux possible pour que ça fonctionne.

- En championnat, mercredi, c’était la première défaite de la saison contre ton ancien club. C’était un adversaire de calibre Ligue des Champions ?
- Oui et on a d’ailleurs eu les mêmes problèmes qu’en coupe d’Europe. Ça confirme que contre les grosses équipes, on a encore besoin de temps pour être plus performantes pendant le match. Face à Metz, on a vu que c’était du niveau de celles qu’on a affrontées en Ligue des Champions.

- C’était donc la meilleure préparation pour Midtjylland ?
- Oui, on pourrait dire ça, mais contre Metz, ça ne peut pas être un match de préparation pour moi ! » (sourire)


(crédit photos : O.Stephan/BBH)