BREST Bretagne Handball : le club de handball féminin de la pointe de Bretagne.

BREST Bretagne HANDBALL

03.02.19 | Bienvenue Monika Kobylinska !

Le Brest Bretagne Handball a le plaisir de pouvoir officialiser aujourd’hui la signature pour deux saisons de l’arrière droite Monika Kobylinska (23 ans). Cette internationale polonaise débarquera à Brest cet été après une première expérience à l’étranger, dans le club allemand de Metzingen. Elle viendra apporter une solution supplémentaire et de la diversité sur la base arrière des Rebelles.

Le recrutement se poursuit au BBH en vue de la saison 2019/2010. Après les signatures de Kalidiatou Niakaté, Coralie Lassource et Sandra Toft, les prolongations de Sladjana Pop-Lazic, Pauline Coatanéa et Marta Mangué, c’est au tour de Monika Kobylinska d’inscrire son nom au futur roster des Rebelles.

Comme pour Niakaté, les dirigeants brestois ont misé sur un profil de joueuse jeune mais déjà expérimentée, et disposant surtout encore d’une belle marge de progression. Monika Kobylinska est internationale polonaise (56 sélections), était titulaire avec sa sélection lors du dernier Euro en France, et s’était déjà faite remarquer lors du Mondial 2015 à l’issue duquel, à l’âge de 20 ans, elle avait été élue meilleure arrière droite de la compétition (4e place pour la Pologne).

C’est dans son pays natal qu’elle a commencé à se faire connaître en rejoignant en 2014 le club de Gdynia. Lors de la saison 2015/2016, elle a terminé meilleure marqueuse du championnat et a pris la deuxième place de la catégorie en 2016/2017. C’est alors qu’elle choisi de partir à l’étranger dans le club allemand de Metzingen, habitué des joutes européennes. Elle dispute actuellement le tour principal de la Coupe EHF (5 buts/match en moyenne). Au-delà de ses capacités de tir et de débordement, Monika apportera au BBH une arme défensive consistante en défense sur le poste 2.

Bienvenue Monika !

Monika KOBYLINSKA 
Polonaise 
Arrière droite 
23 ans, née le 9 avril 1995 
1,77m 

Clubs précédents : Gdynia (POL, 2014-2017), Metzingen (ALL, 2017-2019). 
Palmarès : Championne de Pologne en 2017 avec Gdynia ; vainqueure de la Coupe de Pologne en 2015 et 2016 avec Gdynia.
Distinctions individuelles : Meilleure jeune arrière droite du Mondial 2015 ; meilleure marqueuse du championnat polonais en 2016.
Internationale polonaise (56 sélections)

Jean-Luc Le Gall (coordinateur sportif) :
« Monika dispose d’un bon équilibre attaque/défense. C’est une joueuse née en 95, elle est donc un peu à l’image de Kalidiatou Niakaté : jeune, déjà expérimentée mais avec l’avenir devant elle. Elle a un profil complètement différent d’Ana Gros avec qui elle formera la doublette sur le poste d’arrière droite. Ana excelle dans le tir de loin et la passe, Monika est davantage dans le débordement, la continuité du jeu et a de très bonnes capacités à démarquer son ailière. On voulait vraiment avoir un poste très complet et paré à contrer toutes les situations que l’on pourra trouver sur les défenses adverses ».


Monika Kobylinska : « Laissez-moi vous faire la surprise »


« Monika, quel a été ton premier sentiment après ta signature à Brest ?
- J’ai eu un peu peur après la signature mais au bout de 30 minutes, j’étais déjà très contente et excitée.

- Était-ce une décision difficile à prendre ?
- Choisir un nouveau club n’est jamais quelque chose d’aisé. C’est mon avenir et je veux me sentir bien à l’endroit où je vis et où je joue. Donc oui, ça a été compliqué pour moi mais maintenant les émotions sont moins fortes et je suis contente de mon choix.

- Qu’as-tu aimé dans le projet brestois ?
- C’est un jeune club qui progresse. À Brest, il y a beaucoup de bonnes joueuses et je sais que je peux apprendre d’elles. Le potentiel de cette équipe est grand et il y a également beaucoup de supporters derrière l’équipe. J’aime jouer pour les gens.

- Est-ce une étape supplémentaire pour progresser ?
- Oui, c’est la marche suivante pour moi. À Brest, il y aura de très bonnes coéquipières et la ligue française est l’une des meilleures du monde. J’espère bien sûr que le BBH évoluera la saison prochaine en Ligue des Champions. En tout cas, venir ici c’est vraiment une chance pour mon développement et la réalisation de mes rêves.


- Tu disais que le championnat de France était l’un des meilleurs du monde mais où le situes-tu précisément en Europe ?
- Je pense que la Hongrie et la France ont maintenant les meilleures ligues en Europe. En France, ça grandit sans cesse et c’est un vrai plus. La LFH est quand même le championnat du pays champion d’Europe et du monde. Et il ne faut pas oublier que c’est également très équilibré en France et tous les résultats sont possibles.

- Peux-tu décrire le type de joueuse que tu es pour ceux qui ne te connaissent pas encore ?
- Ce n’est pas facile d’écrire sur soi-même. C’est un domaine que je laisse aux journalistes, aux fans et aux entraîneurs. Laissez-moi vous faire la surprise et j’espère qu’après quelques matches, tout le monde sera satisfait (sourire).

- Penses-tu que tu pourras t’adapter sans problème à la vie française ?
- J’aime les changements. Ce sera pour moi un nouveau pays, une nouvelle ville, un nouveau club, des nouvelles personnes et une nouvelle culture. Et j’attends de tout mon cœur que commence l’aventure à Brest ».