BREST Bretagne Handball : le club de handball féminin de la pointe de Bretagne.

BREST Bretagne HANDBALL

01.03.17 | Filippa Idéhn, direction Brest !

Après Louise Sand il y a quelques heures, le Brest Bretagne Handball est fier de pouvoir annoncer la signature pour deux saisons de la gardienne suédoise Filippa Idéhn. Valeur sûre en Europe, elle est un élément important de sa sélection nationale avec laquelle elle a décroché le bronze à l'Euro 2014.
Après un début de carrière dans son pays, à Sävehof, elle a pris en 2015 la direction du Danemark et de l'équipe d'Esbjerg, championne en titre et engagée cette saison en Ligue des Champions.
Elle formera avec Cléopatre Darleux une paire très complémentaire et devrait, grâce à son expérience internationale, permettre au BBH de poursuivre sa progression et sa recherche de l'excellence.
Son adaptation à sa nouvelle vie sera facilitée par la présence de sa compatriote et ex-coéquipière à Sävehof, Louise Sand.

Filippa IDÉHN
Suédoise
Gardienne
26 ans, née le 15 août 1990
1,83m
Clubs précédents : Sävehof (SUE, 2012-2015), Esbjerg (DAN, 2015-2017).
Palmarès : Championne de Suède avec Sävehof en 2013, 2014 et 2015. Championne du Danemark avec Esbjerg en 2016. Médaillée de bronze à l’Euro 2014 avec la Suède.
Internationale suédoise : 75 sélections.

Laurent Bezeau (entraîneur du BBH) :
« Le poste de gardienne est peut-être le plus important d’une équipe car même quand on est en difficulté, les arrêts permettent des fois de tenir la marée. Je recherchais une gardienne de grande taille et Filippa fait 1,83m. Je voulais une fille qui connaît le haut niveau et qui avait envie de jouer les premiers rôles en France et en Europe. Elle a l’expérience internationale et sera capable de nous aider à gravir les échelons. Entre les deux gardiennes, c’est important d’avoir une complémentarité qui permette à un moment donné, en fonction des problématiques posées par l’adversaire, de faire des arrêts. Filippa a 26 ans, elle connaît la Coupe d’Europe, elle joue la Ligue des Champions avec Esbjerg. Elle sait ce que nécessite ce niveau et ça m’intéresse pour le futur. Avec la Suède, elle partage le poste de gardienne avec Bundsen. Elle va nous apporter et sera complémentaire de Cléo ».


Filippa Idéhn : « La France, un championnat très physique »

« Filippa, tu viens de signer un contrat de deux ans avec le Brest Bretagne Handball. Quelle en est la raison principale ?
- Je pense que ce club présente quelque chose d’intéressant et une bonne évolution depuis quelques saisons, je voulais faire partie de ce projet.

- Que savais-tu du BBH avant de te mettre d’accord avec ?
- Je savais que ce club avait été très bon il y a quelques années et avait ensuite eu des soucis financiers. Tout a été reconstruit et c'est maintenant géré d’une toute autre manière et je pense que ce qui est fait est admirable.

- Que penses-tu du championnat français ? En as-tu parlé avec certaines joueuses ?
- Oui, j’en ai pas mal discuté avec ma très bonne amie Hanna Fogelström qui évolue à Toulon. Elle m’a dit que c’était un championnat très physique.

- Après le Danemark, tu vas vivre à Brest ta deuxième expérience à l’étranger. Comment s’est passée la première ?
- Le Danemark, et Esbjerg plus particulièrement, était une bonne première étape hors de la Suède pour moi. Ce pays est très similaire au mien au sujet de la culture ou du langage donc je suis plutôt contente de ces deux premières saisons à l’étranger.

- Penses-tu que le fait de rejoindre la France peut te faire encore progresser ?
- Bien sûr ! La défense très physique va m’aider à améliorer mon jeu et ce sera aussi le cas en m’entraînant tous les jours avec d’excellentes joueuses.

- Tu vas arriver à Brest avec une autre Suédoise, Louise Sand. Était-ce important pour toi ?
- Je suis vraiment heureuse que Louise ait également choisi Brest. Ce sera plus confortable pour moi de l’avoir à mes côtés et c’est toujours sympa de pouvoir continuer à parler suédois avec quelqu’un.

- As-tu un mot pour les supporters brestois ? Que peux-tu leur promettre ?
- J’ai lu que l’Arena est souvent à guichets fermés et je suis impatiente de découvrir cela et d’y jouer. Je peux promettre que je ferai toujours de mon mieux et quand Louise et moi serons ensemble sur le terrain, je garantis quelques belles contre-attaques ! »


(crédit photos : jp.se et jv.dk)